Les Cantonniers de Félix Potvin ont mis l’accent sur les bonnes habitudes de travail à l’entraînement cette semaine.

Retour aux bonnes habitudes de travail

Les Cantonniers de Magog ont trimé dur cette semaine à l’entraînement en prévision des deux rencontres qu’ils disputeront à domicile en moins de 24 heures. Les Chevaliers de Lévis seront les premiers à s’arrêter à l’aréna de Magog vendredi soir et dès samedi après-midi, ce sera au tour des Grenadiers de Châteauguay de venir défier les protégés de Félix Potvin.

Pas d’entraînement punitif selon Félix Potvin, mais celui-ci tenait surtout à rétablir de bonnes habitudes de travail au sein de sa troupe. On se souvient que Potvin déplorait le manque d’engagement et d’efforts des siens après leurs deux premières défaites de la campagne encaissées en fin de semaine dernière.

« Ce ne fut pas toujours comme on l’aurait voulu à ce chapitre depuis le début de la saison. Il n’y a pas lieu de peser sur le bouton de panique, mais il faut que les gars réalisent qu’ils doivent maintenant passer à un autre niveau. Rien ne sert de passer du temps sur le système de jeu et les stratégies à employer si l’acharnement au travail laisse à désirer. Ca fait partie de l’adaptation et j’aime mieux que ça se passe dans le premier quart de la saison. Après la semaine qu’on vient de passer à l’entraînement, je m’attends à une réponse positive des gars. C’est ce qu’on leur demande », a commenté Potvin.

Une fiche méritée

Faut-il en déduire que les Magogois sont chanceux de se retrouver avec une fiche de 6-2? « Aucunement, répond Potvin. Nous avons une équipe talentueuse et on a vu de belles choses. Mais là j’espère que c’est la dernière fois que je le répète, le talent n’achète pas tout dans le midget AAA. Nos joueurs réalisent qu’ils doivent former une équipe contre qui c’est difficile de jouer. Il faut s’activer avant que le mot se passe à travers la ligue. Ce n’est pas si compliqué, mais il faut vouloir et accepter que ça fasse mal parfois. »

D’ailleurs, l’absence en fin de semaine de Max-Antoine Melançon et Marshall Lessard, tous deux blessés, pourrait être l’occasion pour certains de gagner des points aux yeux du personnel d’entraîneurs. « Nous ne sommes pas à l’abri des blessures et quand ça se produit, il faut qu’il y ait d’autres joueurs qui profitent de l’occasion pour nous fait voir ce qu’ils peuvent nous donner de plus », souligne Potvin.

En terminant, mentionnons que Patrick Guay (joueur offensif), Mathieu Bergeron (joueur défensif) et Max-Antoine Melançon (joueur étudiant) sont les joueurs du mois de septembre chez les Cantonniers.