Félix Potvin

Reprise de tempête pour les Cantonniers

Une grande rivalité s’est installée au fil des années entre les Grenadiers de Châteauguay et les Cantonniers de Magog. Ces deux rivaux de la section Tacks sauteront sur la surface glacée de l’aréna de Magog mercredi soir sur le coup de 19 heures. Il s’agit de la reprise du match du 7 février qui avait été annulé en raison de la tempête de la neige qui sévissait sur le Québec cette journée-là.

En plus de faire partie de la même section et de s’affronter à cinq reprises lors du calendrier régulier, les Cantonniers et les Grenadiers ont leur rendez-vous annuel depuis deux saisons lors des séries. Chemin faisant vers la conquête de la coupe Jimmy-Ferrari en 2018 et 2019, la formation magogoise avait éliminé Châteauguay en sept parties en demi-finale en 2018 et en quatre parties dans une série trois de cinq en 2019.

Qui ne se souvient pas, lors de cette dernière série, du match que s’étaient livré les deux équipes? Un marathon de 128 minutes et 57 secondes de jeu qui s’était étiré sur 4 heures et 53 minutes. Ce match le plus long de l’histoire de la Ligue midget AAA du Québec avait commencé le mercredi en début de soirée pour se terminer le jeudi en tout début de nuit sur un but du défenseur Edouard Cournoyer qui avait procuré un gain de 1-0 aux Cantonniers.

Intensité élevée

« Disons que les deux équipes ont eu à se frotter à plusieurs reprises depuis la saison 2017-2018. C’est le genre de rivalité qui est bonne pour le hockey. Chaque confrontation est intense avec des joueurs dans les deux camps qui sont prêts à tout pour gagner. Quand on joue contre Châteauguay, on sait à quoi s’attendre. C’est la même chose de leur côté », a commenté le mentor des Cantos, Félix Potvin.

Statistique intéressante, les Grenadiers ont enfilé quatre buts de plus que les Magogois depuis le début de la saison, soit 137 contre 133. C’est en défensive que ça se gâte pour les prochains adversaires des Cantonniers puisqu’ils ont concédé 60 buts de plus.

« Quand la rondelle tombera sur la glace pour la mise au jeu initiale, ces chiffres seront tous à la poubelle », tient à préciser Potvin.

Le premier rang

Les deux formations connaissent l’importance de la rencontre de mercredi soir à Magog. Déjà assurés du premier échelon de leur section, les Cantonniers ont encore besoin de trois victoires dans leurs six dernières parties pour être couronnés champions du classement général. Quant à eux, les Grenadiers aimeraient bien se positionner pour avoir l’avantage de la glace en première ronde des séries. Un objectif encore à leur portée.