Mickael Brada espère maintenant signer un contrat à titre de joueur autonome.
Mickael Brada espère maintenant signer un contrat à titre de joueur autonome.

Repêchage de la LCF: Mickael Badra ignoré

Le Bromontois Mickael Brada a été ignoré à l'occasion du repêchage de la Ligue canadienne de football, tenu jeudi soir de façon virtuelle.

Le joueur de ligne défensive du Vert et Or de l'Université de Sherbrooke a espéré jusqu'à la dernière seconde, soit jusqu'à ce que les Blue Bombers de Winnipeg effectuent la 73e et dernière sélection de la séance. En vain.

«Je suis déçu, c'est sûr, a expliqué Badra sur le coup de minuit. Ce qui fait le plus mal, c'est d'avoir été ignoré alors que moi, je sais ce que je vaux. Mais on va se le dire, ça a été un repêchage bizarre en raison des circonstances que l'on connaît. Il y a eu des choses surprenantes, disons.»

Badra est convaincu que le fait de n'avoir pu se faire valoir lors du camp régional d'évaluation de la LCF, à Montréal le mois dernier, lui a considérablement nuit. Le camp en question a été annulé, bien sûr, en raison de la pandémie.   

«À 100%, ça m'a fait très mal, a-t-il dit. Les équipes se fient énormément sur les résultats des tests que les gars passent et je n'ai pu démontrer que j'étais fort et surtout, rapide. Oui, ça m'a vraiment, vraiment fait mal.»

Mais l'athlète de 6'1' et 220 livres ne perd pas espoir, lui qui pourrait fort bien signer un contrat avec une des neuf équipes de la LCF à titre de joueur autonome dans les prochains jours.

«Je suis confiant. Je viens de parler à mon agent et il a reçu des appels aussitôt le repêchage terminé. Il faut que je demeure positif.»

À 24 ans, Badra a terminé son stage avec le Vert et Or. Il a donc plus de pression qu'un joueur qui a encore du temps devant lui.

«Non, je n'ai pas perdu espoir de réaliser mon rêve», a-t-il conclu, tout de même encore secoué par la déception qu'il venait de vivre.

Les Alouettes repêchent Marc-Antoine Dequoy  

Quant aux Alouettes, qui n'avaient pas droit de parole avant la deuxième ronde, ils ont fait de Marc-Antoine Dequoy, des Carabins de l'Université de Montréal, leur premier choix. Le demi défensif, repêché au 14e rang, vient tout juste de signer un contrat avec les Packers de Green Bay.

«Les Alouettes, c’est l’équipe que je regarde jouer depuis que je suis tout petit, alors c’est assez incroyable d’être repêché par eux. Et c’est très rassurant et excitant d’avoir un plan B comme celui-là», a mentionné Dequoy en entrevue à La Presse.

Le secondeur Jordan Williams (East Carolina) a été le tout premier choix du repêchage, lui qui a été appelé par les Lions de la Colombie-Britannique. Les Lions ont pu mettre la main sur celui-ci à la suite d'une transaction effectuée avec les Stampeders de Calgary.

Isaac Adeyemi-Berglund, un ancien joueur de ligne offensive des Cougars du Collège Champlain, a pour sa part été choisi au troisième rang par les Stampeders de Calgary. On raconte énormément de belles choses au sujet de ce produit de Southeastern Louisiana, qui a déjà réussi trois sacs aux dépens de Joe Burrow, premier choix des Bengals de Cincinnati et de la Ligue nationale le week-end dernier.

Détenteur du sixième choix en première ronde, le Rouge et Noir d'Ottawa a jeté son dévolu sur Adam Auclair, demi défensif du Rouge et Or de l'Université Laval.