La vigilance du gardien Rémi Poirier a permis aux Cantonniers de se sauver avec la victoire.

Rémi Poirier: un gardien en confiance

SUDBURY — Si les Cantonniers ont pu se sauver avec la victoire lors du premier match du tournoi de la Coupe Telus, c’est en partie grâce au brio de Rémi Poirier. Le jeune portier de 16 ans a su repousser 35 des 36 lancers dirigés vers lui, lundi après-midi.

« C’était une bonne partie, affirme le cerbère, qui a protégé le filet des siens durant toutes les séries éliminatoires de la coupe Jimmy-Ferrari. L’autre équipe n’a pas eu beaucoup de chances de marquer, c’était plus des tirs de loin, donc je voyais toujours la rondelle. Les gars ont fait un beau travail pour les rebonds, donc c’est une bonne partie en général. »

Lire aussi: Les Cantos remportent leur premier match à Sudbury

Si les joueurs étaient un peu fébriles à l’idée de disputer une première partie en deux semaines, Rémi Poirier a toujours semblé en contrôle. « Il y avait un petit stress avant d’embarquer sur la patinoire. On se disait que l’autre équipe aussi avait eu une pause de deux semaines. On était tous dans la même situation. »

« Les pratiques nous ont remis dedans, ajoute l’adolescent. Personne n’a rien perdu. Il fallait retrouver nos jambes à cause du voyage en autobus hier (dimanche), mais on a bien répondu. On a retrouvé nos jambes après la première période. »

Pour se frotter à la crème de la crème des équipes canadiennes, Poirier ne se casse pas la tête. « Je ne change pas grand-chose à ma préparation. Je me prépare comme si j’affrontais la meilleure équipe de la ligue. J’attends la même chose de toutes les équipes. Cette semaine, toutes les équipes vont vouloir gagner », assure-t-il.

« Je suis toujours prêt, poursuit le gardien de but. Je m’alimente bien pour être prêt pour le lendemain. »

De manière générale, ses coéquipiers ont la même façon de penser. « On se prépare exactement comme en séries éliminatoires, lorsque nous étions au Québec. On garde la même mentalité. On regarde match après match », continue Poirier.

Les jeunes Magogois n’ont pas de complexe d’infériorité par rapport à leur âge. « On a une équipe mature. Nous sommes capables de compétitionner contre des joueurs plus vieux que nous. On est capable de les battre. On ne s’inquiète pas avec ça », résume le portier.

Environ 75 élèves de l’école Carl A. Nesbitt de Sudbury ont encouragé les Cantonniers.

Les Cantonniers et les Flyers se sont trouvé de nouveaux partisans, lundi après-midi. Quelques centaines d’élèves de différentes écoles de la région de Sudbury se sont présentés à l’aréna armés d’affiches et de bricolages à l’effigie des deux équipes.

De ceux-là, 75 élèves sont venus de l’école Carl A. Nesbitt, une école d’intégration francophone. Ils ont encouragé la troupe magogoise durant les deux tiers de la partie, avant de retourner en classe.

Une enseignante de troisième année, Lynn Laurin, s’est informée avant d’aller au match. « Nous avons fait des recherches sur les moteurs de recherches et nous avons eu l’information. On sait que les Cantonniers sont très bons! »

Mme Laurin trouvait important de participer à ce tournoi de cette façon. « On pense que c’est très important de supporter notre ville. C’est un honneur pour nous d’être les hôtes de ce grand tournoi. »

Le gardien des Cantonniers, Rémi Poirier, a senti cet appui des jeunes. « C’était vraiment amusant. Il y avait des enfants qui encourageaient notre équipe, et d’autres qui encourageaient les Flyers. Il n’y a pas beaucoup de partisans qui sont venus ce midi, donc c’était intéressant d’avoir un peu d’encouragement », a-t-il commenté.

En vitesse

Les Cantonniers joueront mardi midi contre les Young Nationals de Toronto. Cette équipe s’est fait battre par les Hounds de Notre Dame par la marque de 5 à 3, lundi après-midi. Cette saison, les Young Nationals ont terminé leur campagne avec une impressionnante fiche de 45 victoires et 19 défaites, dont huit en temps prolongation.

*****

Au-delà de sa récolte de deux points dans le match, le jeune Simon Pinard aime l’attitude qu’a eue son équipe lors des deux derniers vingt. « L’équipe a su revenir de l’arrière, comme on l’a fait tout au long de la saison. C’est une de nos forces. Ça a été un tournant dans le match. On a réussi à se reprendre en deuxième et en troisième période. »

*****

Les joueurs des Cantonniers ne sont pas du tout intimidés par leurs adversaires, même s’ils sont plus âgés. « On regardait les autres équipes hier, et beaucoup de gars des autres équipes ont des barbes! Nous, on n’en a pas beaucoup! a plaisanté le gardien Rémi Poirier. Sur la glace, ils sont pareils comme nous », a poursuivi l’adolescent.

*****

L’entraîneur-chef des Flyers de Moncton considère que son équipe a très bien joué malgré la défaite. « On a fait quelques erreurs. Nous avons 36 tirs. On a généré de l’attaque. On n’a pas trouvé à profiter de nos deuxièmes chances et des retours de lancer », a commenté John DeCourcey.

*****

Les Cantonniers ont gagné un premier match dans le tournoi national de calibre Midget AAA pour la première fois depuis leur dernière conquête, en 2000.