Evan Fitzpatrick

Qui restera, qui partira ?

CHRONIQUE / Préparer l’avenir tout en améliorant le présent. Voilà l’imposant défi qui attend le directeur général du Phœnix de Sherbrooke. Jocelyn Thibault devra toutefois s’adonner à quelques acrobaties pour y parvenir.

Le Phœnix souhaite gagner la première série éliminatoire de son histoire lors de la prochaine valse printanière et tentera donc d’ajouter quelques éléments qui l’aideront à goûter enfin à la victoire.

La première mission: régler le cas des gardiens de but. Est-ce que le Phœnix se départira d’Evan Fitzpatrick? D’ailleurs, quelle est la valeur du portier sherbrookois? Parce que tout dépendra de ce que Jocelyn Thibault peut obtenir pour son gardien numéro1. Après son début de saison en dents de scie, et sachant que Fitzpatrick en est peut-être à sa dernière saison dans la LHJMQ, sa valeur me laisse perplexe.

Maintenant âgé de 19 ans, il serait surprenant de voir le choix de deuxième ronde des Blues de St-Louis demeurer dans le junior majeur la saison prochaine, à l’âge de 20 ans. Les Blues préféreront certainement l’évaluer chez les pros. Ce qui me porte à croire que le Phœnix serait tenté de l’échanger à une formation qui aspire aux grands honneurs. On pense entre autres aux Tigres de Victoriaville, qui semblent être à la recherche d’un gardien d’expérience et d’un défenseur afin de poursuivre leur magasinage du temps des Fêtes. Avec la saison que connait Brendan Cregan, est-ce que la présence de Fitzpatrick est incontournable afin de permettre au Phœnix de faire longue route en séries?

Ce qui m’amène à parler de la relève devant les buts. Puisque Cregan aura lui aussi 20 ans et qu’il est plutôt déconseillé dans la LHJMQ de miser sur un gardien de dernière année puisque chaque équipe a droit à seulement trois joueurs de 20 ans, est-ce que le Phœnix pourrait être attiré par un gardien de 17 ou 18 ans? Bien sûr.

Personnellement, je regarde en direction de Saint-John. Un Sherbrookois au nom d’Alex D’Orio pourrait être le prochain à quitter les Sea Dogs après le joueur exceptionnel Joe Veleno. Les rumeurs laissent croire que D’Orio a bien failli revêtir l’uniforme des Oiseaux l’an dernier. Est-ce que cette fois, ça pourrait être la bonne? Il serait du moins le premier à s’en réjouir. Âgé de 18 ans, le gardien appartenant aux Penguins de Pittsburgh pourrait offrir de fiers services aux Sherbrookois la saison prochaine tout en permettant aux recrues, comme Thommy Monette et Thomas Sigouin, de se développer en jouant les seconds violons à leur première saison, même s’ils ont présenté un beau potentiel lors du dernier camp d’entraînement. Tout est une question de prix.

Luke Green

Les trois 20 ans de 2018-2019

Un autre dossier à régler pour Thibault: celui des trois joueurs de 20 ans en 2018-2019. Pour l’instant, tout indique que Thomas Grégoire, Kevin Gilbert et Vincent Lampron deviendront les trois hockeyeurs de dernière année la saison prochaine. Si rien ne bouge évidemment. Mais j’en serais surpris.

Grégoire et Gilbert, deux joueurs locaux, pourraient demeurer à Sherbrooke. Vincent Lampron constituerait une belle monnaie d’échange. Au même titre que le joueur de 19 ans Luke Green, qui devient probablement le joueur ayant le plus de valeur chez les vétérans de Sherbrooke avec Fitzpatrick, sachant que Mathieu Olivier, Nicolas Poulin et Hugo Roy resteront certainement à Sherbrooke cette saison.

Et comme Jocelyn Thibault refuse de toucher à son noyau de jeunes joueurs, comme Samuel Poulin et Olivier Crête-Belzile, j’estime que les jours de Luke Green et d’Evan Fitzpatrick sont comptés à Sherbrooke. De bons joueurs de 17 ou 18 ans pourraient être reçus en échange ainsi que des choix au repêchage, qui serviraient à transiger de nouveau pour aller chercher un autre gardien de but ou un bon jeune défenseur.

D’ailleurs, Jocelyn Thibault possède d’excellents choix en banque afin de mettre la main sur du renfort pouvant non seulement aider le Phœnix à gagner cette année, mais aussi l’an prochain. Et je suis persuadé que ce sera le cas. Si l’occasion se présente, bien entendu.

Car ses rivaux de division, les Voltigeurs de Drummondville, ont sauté dans la parade en allant chercher Joe Veleno contre de nombreux choix importants au repêchage. Tout cela en réaction à la venue de German Rubtsov à Acadie-Bathurst et Vitalii Abramov à Victoriaville.

Le Phœnix possède une belle profondeur à l’attaque, de bons espoirs en défensive et deux gardiens de 19 ans qui peuvent faire le travail s’ils se montrent plus constants. Mais pour éviter l’élimination en première ronde, Thibault devra mettre la main dans sa poche. Car il faut donner pour recevoir. Mais donner « intelligemment », comme le mentionnait le DG sherbrookois récemment dans nos pages.

Jouer au DG, c’est facile. Mais transiger dans la LHJMQ, c’est loin d’être évident. Voyons voir maintenant ce que nous réserve Jocelyn Thibault dès le 17 décembre, date d’ouverture du marché des transactions.