Si l’échantillon B du probable fautif s’avère aussi positif dans 24 heures, son nom sera connu.

Un Russe jugé propre «probablement» dopé

PYEONGCHANG - Un sportif russe sous drapeau olympique, ayant participé aux JO de Pyeongchang, a présenté "une possible violation des règles antidopage", a déclaré dimanche à la presse russe le porte-parole de la délégation de l'équipe olympique de Russie (OAR).

«Aujourd'hui nous avons reçu une notification officielle du CIO au sujet d'une possible violation des régles antidopage», a expliqué Konstantin Vybornov. 

«Nous ne donnons pas le nom du sportif ou de sa discipline tant que les résultats de l'analyse de l'échantillon B ne sont pas connus, ce qui devrait être le cas dans les prochaines 24 heures», a ajouté le porte-parole, cité par RIA Novosti, Interfax and TASS.

Le comité national olympique russe est suspendu par le CIO depuis le 5 décembre, en raison d'un système de dopage institutionnalisé mis au jour lors des deux dernières années.

168 sportifs russes, sous de strictes conditions, avaient néanmoins été invités par le CIO à participer aux JO-2018 car considérés comme «propres».