Les JO en bref

LES QUÉBÉCOIS EN ACTION

- Mercredi

Hockey masculin, quarts de finale, Canada contre Finlande 7h10 : Marc-André Gragnani (Montréal), Maxim Lapierre (Saint-Léonard), Maxim Noreau (Montréal), Kevin Poulin (Montréal)

Surf des neiges, finale big air femmes, 19h30 : Laurie Blouin (Stoneham)

Surf des neiges, qualifications slalom géant parallèle hommes, 22h : Jasey-Jay Anderson (Mont-Tremblant)

Hockey féminin, match pour la médaille d'or Canada contre États-Unis, 23h10 : Mélanie Daoust (Valleyfield), Ann-Renée Desbiens (La Malbaie), Marie-Philip Poulin (Beauceville), Lauriane Rougeau (Beaconsfield)

***

TABLEAU DES MÉDAILLES

Pour consulter le tableau des médailles en temps réel, cliquez ici.

***

EN VEDETTE

Henrik Kristoffersen

Le papillon! Pour déjouer les plans de Marcel Hirscher, en quête jeudi d’une troisième médaille d’or aux Jeux de PyeongChang avec le slalom, le Norvégien Henrik Kristoffersen présente les meilleurs arguments, papillon entre les piquets et antithèse de l’Autrichien. Surnommé à ses débuts «l’asperge» pour son physique maigrelet, Kristoffersen est plus jeune de cinq ans, plus grand (1,79 m contre 1,73 m) et plus léger que le sextuple vainqueur de la Coupe du monde de ski alpin, qui colle à la piste comme une monoplace de Formule 1. Le Norvégien n’a connu que les skis «carving» (paraboliques) et il en joue à merveille avec son mouvement de balançoire qui anime ses jambes. «On a l’impression qu’il n’a pas de puissance musculaire quand on voit ce qu’il dégage de lui. Par contre, sur sa manière, c’est impressionnant. Il arrive à utiliser le ski dans son intégralité», souligne le Français Sébastien Amiez, vice-champion du monde de slalom en 1997 et médaillé d’argent olympique en 2002. «Jamais, il ne se trouve en difficulté dans les virages et il freine moins que les autres», avait expliqué la saison dernière Angelo Maina, directeur course chez Rossignol. Papillon entre les piquets, le skieur de Lorenskog, près d’Oslo, garde constamment ses skis à plat, gage de vitesse et de stabilité. En 31 slaloms, entre Coupe du monde et Championnats du monde, il n’est sorti que deux fois de la piste, un ratio impressionnant, et il compte 15 victoires en Coupe du monde, dont la dernière le 21 janvier, sur le prestigieux site de Kitzbühel, devant... Hirscher. «Il est aussi très fort dans sa tête, cherchant tout le temps la victoire, avait indiqué Maina. Des jeunes aussi doués et complets physiquement, techniquement et mentalement, il y en a un tous les 10 ans».  AFP

***

CURLING FÉMININ : LE CANADA ÉLIMINÉ

PYEONGCHANG — Le Canada s'est incliné 6-5 devant les Britanniques en curling féminin aux Jeux olympiques de Pyeongchang, mercredi, se voyant ainsi exclu de la ronde des médailles. Le curling a été ramené au programme olympique en 1998 et depuis, les Canadiennes avaient toujours conclu les Jeux avec une médaille au cou. Rachel Homan subissait mercredi un cinquième revers dans le tournoi. Homan, Emma Miskew, Joanne Courtey et Lisa Weagle ont été battues par Eve Muirhead, Anna Sloan, Vicki Adams et Lauren Gray. Le Canada devait gagner ce match et aussi le prochain, contre les athlètes olympiques de la Russie, pour cheminer au-delà de la phase préliminaire. Homan menait 4-2 après sept bouts mais Muirhead a nivelé le score au huitième. La skip d'Ottawa a inscrit un point au neuvième bout, avant les deux points des Britanniques au 10e bout. Le dernier lancer de Homan, une commande très difficile, vu la répartition des pierres adverses, est arrivé à court.  La Presse canadienne

***

HOCKEY : UN SLOVÈNE CONTRÔLÉ POSITIF

Le hockeyeur de l’équipe de Slovénie, Ziga Jeglic, a été contrôlé positif et provisoirement suspendu, a annoncé mardi le Tribunal arbitral du sport (TAS) en charge des affaires de dopage durant les JO de 2018 de PyeongChang. Jeglic a été contrôlé positif au fénotérol, un bronchodilatateur, à la suite d’un test réalisé en compétition, à PyeongChang, et l’athlète a accepté sa suspension provisoire, précise le TAS dans un communiqué. Le Slovène, qui évolue en temps normal avec le club russe de Neftekhimik Nijnekamsk, dans la KHL «a accepté sa suspension provisoire et renoncé à l’analyse de l’échantillon B», a précisé une source proche du dossier. Il s’agit du troisième cas de dopage enregistré depuis le début des JO, après le Japonais Kei Saito (courte piste) et le Russe sous bannière olympique Alexander Krushelnitsky (curling).  AFP

***

FOURCADE, LE PLUS TITRÉ DES JEUX

Le Français Martin Fourcade est devenu mardi le sportif le plus titré des JO de PyeongChang avec la victoire de la France dans le relais mixte de biathlon, synonyme de son troisième titre personnel en Corée du Sud, son cinquième en tout. Fourcade avait remporté deux médailles d’or aux JO de Sotchi en 2014. Le relais mixte, composé de Marie Dorin, Anaïs Bescond, Simon Desthieux et Fourcade, a apporté à la France sa cinquième médaille d’or, un bilan record. Ils ont devancé la Norvège, en argent, et l’Italie, en bronze. En Corée du Sud, Fourcade a ainsi ajouté une première médaille collective après ses deux titres en individuel, sur la poursuite et le départ de masse. Ces deux sacres lui avaient déjà permis de devenir le Tricolore le plus «doré» de l’histoire des Jeux d’hiver, devant le skieur Jean-Claude Killy. Il reste au Français de 29 ans le relais masculin, vendredi, pour toucher l’or une dernière fois en Corée du Sud.  AFP