La patineuse de vitesse courte piste Kim Boutin portera le drapeau canadien lors des cérémonies de clôture des Jeux, dimanche.

Les JO en bref

BELLE RÉCOMPENSE POUR KIM BOUTIN

Les projecteurs québécois et canadiens ont été braqués sur Kim Boutin jusqu’à la toute fin des Jeux olympiques de PyeongChang. Le Canada a fait de la patineuse de vitesse courte piste son porte-drapeau lors des cérémonies de clôture des Jeux de PyeongChang (dimanche 6h, heure du Québec). C’est la chef de mission du Canada, Isabelle Charest, qui a annoncé la bonne nouvelle à la Sherbrookoise de 23 ans. «J’ai versé quelques larmes. J’étais seule et elle m’a demandé de ne pas en parler, alors c’était assez difficile. J’étais très excitée, c’est un grand honneur parce que je sais qu’il y a tellement d’athlètes qui le méritent.» Boutin s’est révélée l’étoile canadienne en patinage de vitesse sur courte piste, remportant trois médailles à PyeongChang. Elle a décroché une médaille d’argent à l’épreuve de 1000 mètres et deux de bronze aux épreuves de 500 et 1500 mètres. Ces Jeux olympiques n’ont toutefois pas été de tout repos pour Boutin, qui a reçu des menaces de mort sur les réseaux sociaux après que la vedette sud--coréenne Min-jeong Choi eut été disqualifiée au 500 m. Certains partisans sud-coréens ont fait porter le blâme à Boutin. Malgré tout ce qu’elle a vécu, Boutin est devenue la première patineuse de vitesse courte piste canadienne à gagner trois médailles individuelles lors de mêmes Jeux olympiques. Les danseurs sur glace Tessa Virtue et Scott Moir ont conjointement porté le drapeau du Canada lors des cérémonies d’ouverture.  La Presse canadienne

***

TABLEAU DES MÉDAILLES

Pour consulter le tableau des médailles en temps réel, cliquez ici.

***

ILS ONT DIT...

«Je suis la meilleure caméraman, ou camerawoman, de ces Jeux.» – Nikol Kucerova. La Tchèque est la seule skieuse de ski cross à porter une caméra sur son casque pendant les compétitions très spectaculaires de sa discipline.

-----

«C’est un grand jour pour le surf des neiges parce qu’on a pu montrer au monde ce que c’est véritablement. Je suis simplement heureux d’être celui, aujourd’hui, qui a gagné.» – Sébastien Toutant. Originaire de L’Assomption, il a remporté la toute première médaille d’or de l’histoire olympique de l’épreuve du big air en surf des neiges, samedi. Du même coup, il procurait au Canada la 500e médaille olympique de son histoire en combinant les Jeux d’hiver et d’été.

***

LA NORVÈGE FRACASSE LE RECORD DE MÉDAILLES

Avant même que la toute dernière épreuve des Jeux de PyeongChang soit disputée, dans la nuit de samedi à dimanche (le 30 km de ski de fond féminin), la Norvège avait établi un nouveau record olympique d’hiver avec une récolte de 38 médailles. Les Norvégiens ont brisé le record détenu par les États-Unis depuis les Jeux olympiques de Vancouver, en 2010, où ils avaient obtenu 37 médailles.  AP

***

UNE MÉDAILLE D'OR POUR MISTER T

Le capitaine John Shuster a mené les Américains vers une victoire de 10 à 7 pour permettre aux États-Unis de mettre la main sur la deuxième médaille seulement de leur l’histoire en curling. Shuster faisait d’ailleurs partie de l’équipe qui a remporté la médaille de bronze, en 2006, au Jeux olympiques de Turin. Dans le match de la médaille d’or contre la Suède, il a notamment réalisé une double sortie bonne pour cinq points au huitième bout. Un compte excessivement rare qui a permis aux États-Unis de prendre l’avance 10-5 et de s’assurer de la victoire. Une médaille d’or qui devrait ravir celui qui s’est autoproclamé dans une vidéo postée sur Twitter leur «plus grand fan» : l’ancien lutteur Mister T.  AP