Fiers de leur victoire contre la République tchèque, ces joueurs canadiens se sont drapés de l’unifolié après avoir reçu une médaille de bronze qui contribuera un peu à faire oublier la défaite inattendue aux mains de l’Allemagne en demi-finale. — Photo AP, Matt Slocum

Le Canada sauve l'honneur avec le bronze au hockey masculin

GANGNEUNG — À défaut de l’or, les hockeyeurs canadiens ramèneront la médaille de la fierté dans leur bagage.

Surpris la veille par l’Allemagne en demi-finale, le Canada a relevé la tête pour vaincre la République tchèque 6-4 lors du match pour la médaille de bronze, samedi. Il s’agissait de la 29e médaille olympique du Canada à PyeongChang, une récolte record.

L’entraîneur-chef Willie Desjardins était fier de voir ses joueurs rebondir après la défaite extrêmement décevante contre les Allemands. «Plusieurs personnes pensaient probablement que nous ne serions pas en mesure de nous relever de ce revers, mais nous l’avons fait. Les gars voulaient vraiment remporter cette médaille.» 

«Je suis vraiment très fier», a affirmé l’attaquant Rob Klinkhammer. «Je suis honoré d’avoir gagné une médaille aux Jeux olympiques. Je sais que les gens au pays espéraient mieux, et nous aussi, mais malgré tout, c’est un moment que je n’oublierai jamais. Je ne croyais jamais que j’aurais la chance de participer aux Olympiques, et maintenant je me retrouve avec une médaille!»

L’attaquant Andrew Ebbett, qui a inscrit deux buts, abondait dans le même sens. «Je pourrai dire à mes enfants et à mes petits-enfants que j’ai marqué aux Jeux olympiques et je pourrai leur montrer ma médaille de bronze. C’est vraiment cool

Les Canadiens ont marqué trois fois en sept minutes en première période pour prendre une sérieuse option sur le bronze. Chris Kelly (2), Derek Roy et Wojtek Wolski, qui célébrait ses 32 ans, ont été les autres marqueurs des vainqueurs. Capitaine de l’équipe, Kelly ajoute une médaille olympique à sa bague de la Coupe Stanley obtenue avec les Bruins de Boston, en 2011.

Kevin Poulin a repoussé 30 tirs des Tchèques, qui tentaient de remporter sa première médaille en hockey masculin depuis le bronze récolté à Turin en 2006.

«Nous avons connu un très mauvais début de match», a noté l’attaquant Roman Cervenka. «Pour nous, c’était crucial de sortir fort en première période, mais nous leur avons donné beaucoup trop de chances de marquer. Ça nous a coulés», a reconnu celui qui a marqué deux fois en toute fin de rencontre alors que son équipe tentait désespérément de revenir dans le pointage. 

Bataille de tweets

Le Canada avait dû faire son deuil de l’or à la suite de son élimination surprise contre l’Allemagne, qui affrontait la Russie en finale la nuit dernière. Une défaite qui a engendré un échange de tweets entre les deux pays.

«Conseil de voyage : les Allemands au Canada doivent faire preuve de beaucoup d’empathie. Soyez gentils, ne jubilez pas, faites des câlins et payez des tournées de chocolat chaud. Imaginez comment vous vous sentiriez si le Canada nous battait au soccer», avait écrit le ministère allemand des Affaires étrangères dans un message suivi de deux petits drapeaux allemand et canadien séparés par un cœur.

Le ministère canadien des Affaires étrangères a répondu en mettant en avant l’histoire glorieuse du hockey canadien. «Merci à @GermanDiplo. Félicitations pour votre première tentative de conquérir l’or! Nous nous rappelons notre première médaille d’or en hockey sur glace comme si c’était hier... 1920 pour être exact». Le tout au-dessus d’une photo en noir et blanc de la sélection canadienne de l’époque.  Avec AP