Ivanie Blondin a tout donné dans les derniers tours du 5000 m en patinage de vitesse longue piste, mais en vain. Elle a pris le 5e rang.

Ivanie Blondin termine 5e au 5000 mètres

Classée troisième avant la dernière vague, la patineuse Ivanie Blondin a finalement été exclue du podium à l’épreuve du 5000 mètres en patinage de vitesse longue piste.

Elle a été reléguée en cinquième position. Sa compatriote Isabelle Weidemann a quant à elle pris la sixième place.

Le départ de Blondin laissait présager un meilleur sort. Mais au final c’est ce qui lui aura été fatal.

«J’ai commencé un petit peu trop vite. Des fois avec les nerfs t’as pas nécessairement la même sensation que tu as durant les pratiques», a avoué l’athlète d’Ottawa en entrevue à Radio-Canada.

Elle a enregistré un temps de 6:59,38 minutes devançant par une demi-seconde la Canadienne Isabelle Weidemann, également de la capitale nationale.

Blondin a tout donné dans les deux derniers tours, mais la douleur dans ses jambes l’a empêché de rattraper son retard.

Elle est même passée bien près de chuter dans le dernier virage. «J’ai tout donné, j’avais plus rien dans les jambes. J’avais de la misère à garder mes patins sur la glace.»

L’ancienne patineuse de courte piste n’a pas caché sa déception face à son résultat. «Je suis déçue c’est sûr. J’aurais aimé ça avoir un podium aujourd’hui, mais ça arrive.»

Blondin pourra se reprendre avec l’épreuve du départ groupé, une nouveauté aux Jeux olympiques.

Adversaire de taille

Ivanie Blondin avait une adversaire de taille sur la glace. Elle était jumelée à l’Allemande Claudia Pechstein, cinq fois médaillée d’or olympique, dont trois sur cette distance. 

Après avoir maintenu un rythme supérieur à la référence durant quelques tours, l’athlète qui aura 46 ans la semaine prochaine a rapidement manqué d’énergie. Son temps de 7:05,43 minutes lui a valu la 8e position.

C’est la Néerlandaise de 22 ans Esmee Visser qui est repartie avec les grands honneurs avec un chrono de 6:50,23 minutes. Il s’agit pour elle d’une première médaille olympique.

La championne défendante, la Tchèque Martina Sablikova, a remporté la médaille d’argent, elle qui avait raflé l’or en 2010, à Vancouver, et 2014, à Sotchi.

Natalia Voronina, de la délégation olympique de Russie, a complété le podium.