Place à la compétition au Trimemphré

L’attente a assez duré pour les organisateurs du Trimemphré Polar de Magog qui ont hâte de voir les premiers athlètes s’activer tôt samedi matin pour les deux journées d’épreuves qui meubleront la 24e édition de l’événement du Club de triathlon Memphrémagog.

On pouvait apercevoir de nombreux triathlètes s’entraîner dans le lac Memphrémagog ou encore sur les parcours de vélo et de course à pied depuis le début de la semaine. 

« C’est tout à fait normal et même préférable que les athlètes partent en reconnaissance de leur parcours. Cela nous met encore plus dans l’atmosphère de la compétition, mais là il est temps que ça débute pour vrai. On a apporté des changements sur notre site, notamment avec l’ajout d’une passerelle, les trajets de vélo ont été modifiés pour le demi-Ironman de même que pour la distance olympique. On a hâte de voir comment tout cela va se traduire une fois dans le feu de l’action. On va surveiller de près la course olympique avec la nouvelle boucle de vélo de 13 kilomètres que les triathlètes franchiront à trois reprises. Par le passé on leur proposait une boucle de 20 kilomètres qu’ils parcouraient deux fois. La boucle plus petite avec la même distance à franchir fera en sorte que le trafic sera plus dense. On analysera le tout à la fin de la compétition », a confié le directeur de course René Pomerleau.

Mentionnons que les triathlètes inscrits pour le demi-Ironman emprunteront la côte du chemin Southière qui représente tout un défi à grimper et qui ne pardonne pas à la descente au moindre petit moment d’égarement. Une trajectoire qui avait été mise de côté au cours des dernières éditions.

« On a effectué un retour dans le temps. Les habitués du demi-Ironman savent à quoi s’attendre. Ceux qui attaqueront cette côte et le parcours dans sa totalité pour la première fois s’en souviendront », souligne Pomerleau