Denis Blouin

Piste d'athlétisme: le Centre sportif a besoin de 400 000 $

Plusieurs intervenants du monde du sport de Magog rêvent de voir une piste d'athlétisme être construite à l'école de la Ruche. Un projet a été élaboré pour permettre la concrétisation de ce rêve, mais il a abouti dans un cul-de-sac à cause d'un manque de fonds. Appuyé par le député Pierre Reid, le Centre sportif régional Memphrémagog promet de ne pas abandonner la partie et compte dénicher les fonds manquants.
Le Centre sportif régional Memphrémagog a réussi à amasser une somme d'environ 700 000 $ pour financer la construction d'une piste d'athlétisme à la Ruche au cours des dernières années. Ses dirigeants n'ont paqs obtenu de soutien ni du gouvernement fédéral ni de celui du Québec.
Qu'à cela ne tienne, le Centre sportif a entrepris des démarches dans le but de trouver une compagnie qui serait prête à effectuer les travaux pour la somme de 700 000 $. Mais cela n'a pas été possible.
« Quand on a obtenu des prix, ça montait finalement à près de 1,1 million $ avec les frais et les taxes. C'était vraiment trop cher pour nous », révèle Denis Blouin, président du Centre sportif Memphrémagog, un organisme gérant les plateaux sportifs rattachés à l'école de la Ruche.
Amèrement déçu, M. Blouin n'est pas tendre envers le gouvernement fédéral, dont un programme d'aide aurait pu fournir une somme d'argent importante pour le projet.
« On avait demandé des fonds au Programme d'infrastructures communautaires de Canada 150, mais on a refusé de nous aider. Entre autres, on nous a dit qu'on n'avait pas réussi à démontrer qu'on est gestionnaires des plateaux sportifs de la Ruche. C'est pourtant évident qu'on en est les gestionnaires. On a des ententes avec la Ville de Magog et la Commission scolaire des Sommets (CSS) pour le prouver », explique-t-il.
Pierre Reid
Au fait du dossier, le député de Brome-Missisquoi, Denis Paradis, révèle toutefois que tout n'est peut-être pas terminé, car Ottawa rendra probablement disponibles des fonds additionnels pour la construction d'infrastructures locales dans un avenir rapproché.
Interpellé par des acteurs du dossier, le député d'Orford, Pierre Reid, a quant à lui promis qu'il ferait tout en son pouvoir pour que le projet se réalise malgré le manque de fonds existant à l'heure actuelle.
Pierre Reid révèle que le gouvernement du Québec rendra bientôt de nouvelles sommes disponibles pour la construction d'infrastructures sportives. Il croit que le Centre sportif Memphrémagog pourrait réussir à en obtenir une partie.
« Christian Vachon était venu me voir, il y a sept ou huit ans, pour ce projet et il est encore impliqué là-dedans, indique le député d'Orford. Je lui ai promis de l'accompagner dans ce dossier. J'ai déjà parlé deux fois du dossier avec le ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec, Sébastien Proulx. Je ne peux rien promettre, mais le futur programme serait parfait pour ce genre d'initiative. »
Notons que la Fondation Christian Vachon, la Ville de Magog, la Caisse Desjardins du Lac-Memphrémagog de même que la CSS appuient toutes le projet piloté par le Centre sportif Memphrémagog.
Enfin, Pierre Reid laisse entendre que le Centre sportif sera éventuellement en mesure de concrétiser un projet plus important que prévu, si Québec lui accorde son soutien. « Ce serait une piste entièrement équipée pour l'athlétisme avec un système d'éclairage », remarque-t-il.