Brendan Cregan a cédé à une seule reprise jeudi soir contre les Olympiques.

Une lutte à finir entre Cregan et Monette

Après avoir vu les plus jeunes s'incliner en tirs de barrage contre une équipe plus mature mercredi à Gatineau, c'était au tour des vétérans du Phoenix d'affronter une équipe moins expérimentée jeudi face aux Olympiques. Les gardiens sherbrookois ont volé la vedette dans une victoire de 4-1 au Palais des sports.
Les portiers des Oiseaux font jaser lors du camp 2017. Alors que le numéro 1 Evan Fitzpatrick profite d'une petite pause, les aspirants au poste de second violon s'imposent.
Brendan Cregan n'a accordé qu'un seul but sur 21 tirs. Un but accordé sur un changement atroce du Phoenix. Pour sa part, Thommy Monette a été parfait encore une fois, et ce, durant 30 minutes de jeu.
« Le fait saillant depuis le début du camp est la prestation de mes gardiens, note l'entraîneur Stéphane Julien. Ce soir, Cregan et Monette ont été excellents, même chose pour Thomas Sigouin et William Giroux mercredi à Gatineau. C'est une bonne nouvelle, parce qu'on aura toujours besoin de profondeur devant les buts. »
Il s'agit maintenant d'une lutte à deux devant la cage sherbrookoise, puisque Sigouin a été retranché jeudi et Giroux a été échangé aux Olympiques contre le défenseur Jonathan Lortie, 215e choix au repêchage en 2016.
« Même si le jeune Sigouin a été coupé, je peux dire que tous les gardiens en ont fait assez pour mêler les cartes, estime Julien. Maintenant, on a des décisions stratégiques à prendre et on verra ce qui se passera d'ici la fin de la période de transactions, lundi à 10 h. On n'a pas peur de commencer la saison avec Monette, Cregan ou même Sigouin pour appuyer Fitzpatrick. C'est un beau problème et on peut dormir sur nos deux oreilles pour ce qui est de l'avenir devant le filet. »
Cregan ressent la pression
Brendan Cregan, qui était le gardien auxiliaire la saison dernière, sait très bien qu'il devra livrer la marchandise afin de garder son poste.
« Je vois bien sûr les recrues connaître du succès et dans le monde du hockey, on doit toujours travailler fort parce que les plus jeunes nous poussent dans le dos. Ils sont bons, ils ont du potentiel et les saines compétitions à l'interne, ça fait partie du jeu. Je dois donc être encore meilleur. J'utilise ça comme motivation. »
De son propre aveu, Monette estime connaître ses meilleurs moments en carrière.
« J'ai fait quelques erreurs ce soir, mais je les ai corrigées rapidement. J'ai essayé de faire de mon mieux tout simplement et j'ai connu une bonne partie. Je pense qu'il s'agit de mon meilleur camp à vie. Je veux aller jusqu'au bout. Je me suis présenté au camp des recrues en espérant participer au camp principal et maintenant, mon but est de faire l'équipe », confie-t-il.
Le seul hic pour Monette ? Evan Fitzpatrick restera plus longtemps au camp des Blues et ratera de nombreuses parties dès le début de la saison. Est-ce que le Phoenix fera confiance à un gardien de 16 ans ou à un cerbère plus expérimenté, comme Cregan âgé de 19 ans ?
« Evan pourrait effectivement passer un peu plus de temps à St-Louis que l'an dernier à pareille date et je suis content pour lui, admet Cregan. Je vais donc tenter de connaître une bonne fin de camp pour conserver mon poste à Sherbrooke et débuter la saison devant le filet. La décision revient toutefois aux entraîneurs et au directeur général. »
En vitesse
Plus de peur que de mal en ce qui concerne la blessure à la cheville de Nicolas Poulin. L'attaquant du Phoenix se remet peu à peu d'une vilaine chute sur la bande subie lors d'un entraînement.
*****
Mathieu Olivier n'a pas terminé la rencontre après avoir servi une mise en échec par derrière dans les derniers cinq minutes de la partie.
*****
Samuel Poulin a bien aimé sa première expérience au Palais des sports: «J'avais de l'énergie aujourd'hui. Mes partenaires de trio ont bien joué et on se voyait bien sur la glace. On doit toutefois dire un gros merci à nos gardiens. Je leur donne le crédit pour la victoire.»
*****
Stéphane Julien a été impressionné par ses gardiens, mais aussi par Samuel Poulin, Evan MacKinnon, Félix Robert (un but), Olivier Crète-Belzile, Nicolas Roy, Kevin Gilbert ( deux buts) et Yaroslav Alexeyev (un but).
*****
Les recrues gagnent des points également aux yeux de leur capitaine: «Monette a été vraiment solide. Plusieurs jeunes ont contribué à la victoire. On a généré de l'offensive et je trouve que les recrues sont rapides et matures», confie Hugo Roy.