Evan Fitzpatrick a été retiré de la rencontre en deuxième période après le quatrième but des Huskies.

Un vrai vendredi 13

Le gardien Evan Fitzpatrick a connu une sortie difficile lors de cette partie du vendredi 13 et le Phoenix s'est incliné par la marque de 6 à 3 contre les Huskies de Rouyn-Noranda.
Retiré du match après avoir accordé quatre buts sur 13 tirs, dont certains malchanceux, le portier des Oiseaux a cédé sa place à Brendan Cregan en deuxième période, ce qui a semblé réveiller ses coéquipiers, qui n'ont toutefois pu compléter leur retour.
Les Sherbrookois ont été décevants en début de match en accordant aux locaux les cinq premiers buts de la partie.
«En général, on a tout de même bien joué, soutient le pilote sherbrookois, Stéphane Julien. Notre gardien partant n'a pas fait les arrêts, il a laissé passer de mauvais buts, mais Brendan a donné une chance à notre équipe de revenir de l'arrière. Olivier Tremblay, lui, a fait les arrêts clefs au bon moment.»
Après avoir vu Jean-Christophe Beaudin loger la rondelle dans la partie supérieure, Antoine Waked a doublé l'avance des siens en faisant mal paraître Fitzpatrick, qui semblait toutefois avoir la vue voilée sur ce tir de la ligne bleue.
Alexandre Fortin en a rajouté au second vingt et Gabriel Fontaine a montré la porte de sortie au gardien du Phoenix.
«Je vais prendre le blâme ce soir, a confié Fitzpatrick. J'aurais dû être meilleur. J'espérais rebondir après notre défaite à Gatineau. L'équipe a bien joué, mais pas moi.»
Peter Abbandonato a accueilli Cregan avec un but en échappée, mais le Phoenix a finalement profité du facteur chance pour une première fois de la soirée avec un but de Thomas Grégoire, qui a lancé sur la jambière d'un adversaire pour ensuite déjouer Olivier Tremblay. Ce dernier disputait un premier match dans l'uniforme de la Meute.
Au dernier tiers, l'ancien Huskies Julien Pelletier a laissé partir un lancer du poignet digne des ligues majeures lors d'un avantage numérique: 5 à 2 Rouyn-Noranda.
Mais Gabriel Fontaine, échangé l'an dernier contre Pelletier, a fait mal à son ancienne équipe en réalisant le sixième et dernier but de sa troupe.
«Fontaine et Tremblay ont été parmi nos meilleurs ce soir et sans eux, le match aurait été très différent», considère la recrue de Rouyn Rafaël Harvey-Pinard.
Jaroslav Alexeyev a bien tenté de remettre son équipe dans le match en servant une feinte magistrale à Tremblay, mais la poussée offensive du Phoenix a été freinée à trois buts.
Cregan a terminé son excellente soirée avec 23 arrêts sur 25 tirs.
«Mon travail, c'est d'être toujours prêt, a rappelé Cregan. Je l'étais ce soir même si j'ai accordé un but sur le premier lancer. Se faire accueillir par une échappée, ce n'est jamais l'idéal. Mais je ne suis pas content. Fitzpatrick et moi, on forme un duo et quand on gagne, on gagne en équipe et c'est la même chose quand on perd.»
En vitesse
Gabriel Fontaine a été nommé la première étoile du match: «Après avoir compté cinq buts, on a levé le pied un peu. On est capables de jouer mieux que ça. Je connais du succès contre le Phoenix et ça va bien cette saison. Je garde mon jeu simple et ça marche.»
*****
Olivier Tremblay s'est dit satisfait de son premier match devant le filet des Huskies après avoir bloqué 22 tirs: «Les gars m'ont donné une belle avance. Ils ont assuré devant moi. J'étais un peu nerveux de jouer devant mon nouveau public. J'évolue pour une équipe championne et je suis content de voir que notre club a encore des chances cette année.»
*****
Johnatan Legault était de retour à Rouyn-Noranda quelques semaines après la transaction l'amenant à Sherbrooke: «Ce n'était pas le retour souhaité. On veut toujours gagner contre notre ancienne équipe. C'est dur sur le moral. Les Huskies sont bons, on doit profiter de nos chances et réduire les erreurs contre eux, ce qu'on n'a pas fait ce soir.»
*****
L'entraîneur des Huskies, Gilles Bouchard, n'était pas totalement satisfait de sa troupe: «On manquait de hargne, on a été meilleurs en deuxième période et ce n'était pas notre meilleur match. Les gars en ont fait juste assez pour gagner et ça, je n'aime pas ça.»
*****
Le Phoenix a pris la direction de Val-d'Or vendredi soir afin d'affronter les Foreurs samedi en soirée.