Le gardien Evan Fitzpatrick a été solide comme le roc devant son filet dimanche. Il a permis au Phoenix d'amasser un point au classement.

Un point grâce à Fitzpatrick

Dans cette fin de saison où le Phoenix de Sherbrooke tente par tous les moyens de s'accrocher au tableau des équipes qui participeront aux séries éliminatoires dans la LHJMQ, il devra compter sur un gardien qui se surpassera match après match. Et c'est justement ce qu'il a obtenu dimanche après-midi.
Evan Fitzpatrick a été solide comme le roc devant sa cage, bloquant avec autorité et un calme olympien 42 des 43 lancers dirigés vers lui par l'Armada de Blainville-Boisbriand.
Il n'a cédé que devant Yvan Mongo, en milieu de deuxième période, et Anthony Poulin, en tirs de barrage. Résultat des courses, une défaite de 2-1, mais plus important encore, un tout petit point au classement.
Un point qui permet au Phoenix de regrimper au 16e et dernier rang donnant accès aux séries, devant le Drakkar de Baie-Comeau, qui a perdu 4-1 contre Saint-John's, dimanche. L'équipe dirigée par Martin Bernard a toutefois un match en main sur les Sherbrookois.
« On regarde le travail des autres gardiens dans la ligue et qui tiennent leurs équipes dans la course et c'est ce dont on aura besoin de la part de Fitz si on veut gravir un peu les échelons dans le classement », a d'abord lancé l'entraîneur-chef du Phoenix, Stéphane Julien.
Et c'est justement le Phoenix qui s'est inscrit au pointage en premier, quand Jason Imbeault a fait habilement dévier le tir de la pointe de Johnatan Legault en tout début de match.
L'Armada, débarqué au Palais des sports fort d'une séquence de sept victoires consécutives, a pris possession du match par la suite, faisant mal paraître la défense du Phoenix dans son territoire à plusieurs reprises.
Fitzpatrick veillait au grain, cependant.
« Ce ne fut pas un match facile, mais typique de l'Armada, qui était sur une séquence de sept victoires en ligne. Fitz nous a inspirés avec son jeu devant les buts et les gars se sont battus jusqu'à la fin. Surtout lors de la pénalité de quatre minutes décernée à (Yaroslav) Alexeyev à la fin du match, les gars ont compétitionné, contrairement à ce qu'on a fait à Gatineau (vendredi soir, défaite de 6-2) », a poursuivi Julien.
« On a connu un match difficile dans notre territoire, en deuxième période surtout. »
Yvan Mongo a ramené les deux équipes à 1-1 en complétant une belle pièce de jeu de Pascal Corbeil, un but inscrit en avantage numérique.
En fin de match et en prolongation, l'Armada a passé plusieurs minutes dans le territoire du Phoenix, profitant d'une avantage numérique de quatre minutes, sans pour autant réussir à battre Fitzpatrick.
C'est finalement Anthony Poulin qui a réussi l'exploit, côté mitaine, en tirs de barrage.
Les trois tireurs de Sherbrooke, Alexeyev, Marek Zachar et Félix Robert, ont tous perdu le contrôle de la rondelle avant d'arriver à Francis Leclerc, tout aussi solide dans le match.
« On a demandé à certains gars d'y aller (Julien Pelletier ou Hugo Roy), mais ils ne voulaient pas. Les gars qu'on a choisis sont bons et à l'aise à l'entraînement et on leur laisse le champ libre. Mais comme ça, en fin de match, c'est toujours mieux de lancer que de tenter quelque chose de fancy »
Chez l'Armada, le grand patron Joël Bouchard était très satisfait de l'effort des siens, surtout après un match émotif et robuste disputé la veille contre Gatineau
« Fitzpatrick a connu tout un match, il a été extraordinaire, on a joué un match émotif après une performance dominante contre Gatineau. Oui, ça aurait pu être un piège, ce match contre le Phoenix. Mais on ne les a pas pris à la légère ».
« On est sortis forts, on a frappé quatre poteaux, on a lancé plus de 40 fois. J'enlève rien à Sherbrooke, ils se sont donné une chance. De notre côté, on a bien joué contre le deuxième meilleur avantage numérique de la LHJMQ. S'ils continuent à travailler de la sorte, le succès va être là. »
Le Phoenix s'entraînera ce lundi, avant de prendre la route pour les Maritimes, où il affrontera Cap-Breton jeudi, Moncton samedi et Acadie-Bathurst dimanche.