Stéphane Julien s’est dit surpris par l’intensité des joueurs au camp du Phoenix. Les Sherbrookois ont tenu un dernier entraînement jeudi matin avant d’amorcer officiellement leur saison 2019-2020.

Un duel de titans en ouverture

Les amateurs ne pouvaient espérer mieux. Les deux clubs favoris pour remporter les grands honneurs dans la LHJMQ ne perdent pas de temps avant de s’affronter. Classés cette semaine au deuxième rang dans la Ligue canadienne de hockey, les Saguenéens de Chicoutimi visitent le Palais des sports vendredi soir à l’occasion du match d’ouverture du Phœnix, classé neuvième dans la LCH.

Alors que les experts voient les Saguenéens trôner au sommet du classement de l’association Est, le Phœnix est considéré comme étant l’équipe la plus redoutable dans l’Ouest. Mais ce sera probablement sans son capitaine Samuel Poulin que le club sherbrookois devra se débrouiller face à ses premiers adversaires de la saison 2019-2020.

« On ne choisit pas nos adversaires, mais comme première partie, ce sera excitant, admet l’entraîneur Stéphane Julien. Je n’ai jamais vraiment porté attention à ce classement. Je ne connais pas beaucoup les équipes des autres circuits. C’est difficile de les comparer. Mais c’est intéressant de voir que dès le premier match de la saison, les deux meilleures équipes de la LHJMQ sur papier s’affronteront. »

« On sait que les Saguenéens formeront une excellente équipe cette saison, avance pour sa part Xavier Parent, mais on souhaite prouver que le Phœnix sera également dangereux, donc c’est pour cette raison que l’on veut gagner ce premier match. »

Entrée en scène pour Hlavaj

Les partisans du Phœnix pourront rapidement se forger une opinion sur le nouveau gardien européen, Samuel Hlavaj, puisque ce dernier a gagné la confiance de ses entraîneurs et sera ainsi devant le filet lors du match d’ouverture.

« Sam est un gardien très imposant physiquement, note Stéphane Julien. Il est probablement le gardien qui manie le mieux la rondelle autour de son filet depuis les huit premières années du Phœnix. Pour le battre, la chance de marquer doit être très dangereuse. Il est aussi très discret dans le vestiaire, mais il agit en professionnel en faisant ses affaires de façon sérieuse. »

La prestation de Samuel Hlavaj n’est pas le seul élément rassurant dans le clan sherbrookois.

« Il y a eu beaucoup plus de choses positives que ce que j’aurais imaginé lors de ce camp, estime Julien. Les joueurs sont arrivés en grande forme. J’ai été impressionné par l’intensité des gars lors des entraînements et durant les parties préparatoires. »

Tout indique que Samuel Poulin n’arrivera pas à temps pour le premier match de la saison du Phoenix, mais l’organisation sherbrookoise espère pouvoir compter sur lui samedi contre Gatineau.

Sans Samuel Poulin

Tout indique que le capitaine Samuel Poulin ne sera pas revenu de Pittsburgh à temps pour le match de vendredi soir. Le premier choix des Penguins en 2019 disputait une deuxième partie préparatoire jeudi soir à Columbus et n’a toujours pas été retranché. Dans le meilleur des cas, le Phœnix espère le voir en uniforme samedi à 18 h au Palais contre les Olympiques de Gatineau.

« Personne ne m’a posé de questions sur Samuel cette semaine. On n’a pas vraiment parlé de sa présence ou de son absence. Depuis qu’il a quitté pour Pittsburgh, les autres joueurs assurent et ont réussi à gagner plusieurs matchs malgré tout. Ils ne pensent pas du tout que c’est perdu d’avance. »

« Sam me donne des nouvelles chaque jour, informe son bon ami Xavier Parent. On lui souhaite qu’il reste à Pittsburgh. Mais en réalité, tous les joueurs le regardent de loin et espèrent qu’il revienne, parce qu’il sera l’un des meilleurs joueurs de la LHJMQ s’il joue avec nous. »

« On espère vraiment le voir en fin de semaine, confie de son côté le défenseur Gregory Kreutzer. C’est notre capitaine, après tout. Il semble bien faire à Pittsburgh et tout le monde est content pour lui, mais ce serait tout un avantage de pouvoir miser sur un joueur de sa trempe cette saison. »