L'équipe de Stéphane Julien se prépare à passer une fin de semaine très active avec trois parties en autant de jours et ça commence vendredi soir avec la visite des Huskies de Rouyn-Noranda.

Trois matchs en trois soirs

Jamais le Phoenix n'a fait face à un aussi gros défi cette saison. Trois matchs en trois soirs contre trois des meilleures équipes de la LHJMQ.
Vendredi, la formation de tête du circuit sera en ville. Les Huskies ont infligé un revers de 6 à 3 aux Sherbrookois la fin de semaine dernière lors du passage du Phoenix à Rouyn-Noranda. Samedi après-midi, les Islanders de Charlottetown affronteront les hommes de Stéphane Julien. Et après la visite de la cinquième équipe au classement, l'Armada de Blainville-Boisbriand (quatrième) accueillera les Oiseaux dimanche.
« On a montré aux Huskies que le Phoenix peut rivaliser contre eux malgré le dernier pointage et il faudra être constant contre ce genre d'équipe. Ils sont souvent premiers sur la rondelle et ils nous font payer le prix pour nos petites erreurs », fait remarquer l'entraîneur sherbrookois.
Stéphane Julien refuse toutefois de leur attribuer trop de respect.
« Mes joueurs peuvent être confiants et doivent se donner une chance de gagner. Pour y arriver, on devra utiliser notre vitesse, connaître un bon départ et tenter d'avoir un match serré en début de troisième période pour aller chercher les deux points. »
Brendan Cregan sera le gardien partant du Phoenix pour amorcer le blitz du week-end.
« Cregan a bien joué à Rouyn-Noranda et à Val-d'Or. Je veux lui donner sa chance vendredi. Evan Fitzpatrick ne pouvait pas garder les buts trois soirs de suite de toute façon », a expliqué Stéphane Julien.
Blessé, Kevin Gilbert sera absent, mais Nicolas Poulin effectuera un retour au jeu (voir autre texte en page 31).
La défensive sous la loupe
Depuis quelque temps, Stéphane Julien en demande davantage à ses défenseurs. L'unité défensive a accueilli trois nouveaux joueurs dernièrement.
« Cette semaine, on s'est attardés à notre jeu défensif et j'ai fait beaucoup de séances vidéo avec les défenseurs. J'ai aussi rencontré personnellement les nouveaux joueurs de l'équipe pour leur expliquer certains principes », a conclu Julien, tout en rappelant que tout est permis à domicile.