Le pilote du Phoenix Stéphane Julien persiste et signe. Selon lui, la décision de clouer la recrue Anderson MacDonald sur le banc en fin de saison était la bonne et il la prendrait de nouveau si la situation devait se représenter.

Stéphane Julien assume ses décisions

Si c'était à refaire, l'entraîneur du Phoenix prendrait les mêmes décisions. Pendant que le jeune ailier de 17 ans Anderson MacDonald boude dans son coin en exigeant une transaction, Stéphane Julien se dit persuadé que d'autres prendront la relève.
Ne comptez pas sur le pilote des Oiseaux pour entendre un mea-culpa. Stéphane Julien persiste et signe. Le choix de laisser la recrue sur le banc en fin de saison était le bon selon lui. De nombreux joueurs appuyaient aussi leur entraîneur.
« Notre équipe a adopté des valeurs et s'il y a des gars qui ne les respectent pas, ils ne sont pas les bienvenus. Tous les joueurs l'ont fait sauf un. Si c'était à recommencer, je referais la même chose! » avance Julien.
Ce dernier a rappelé à plus d'une occasion que la question de poids de son marqueur de 29 buts n'était qu'un prétexte pour faire comprendre à la recrue qu'il devait faire preuve de plus de professionnalisme et de maturité.
Rappelons que MacDonald devait se peser avant chaque match. Si la balance oscillait à plus de 201 livres, le hockeyeur des Maritimes était cloué au banc pour une ou deux périodes. Même pour une question d'une demi-livre. Et ce, malgré l'importance des dernières rencontres de saison, qui déterminaient la présence du Phoenix en séries.
Ce dernier a raté de peu les éliminatoires, ce qui a tout de même permis à l'organisation de repêcher l'un des meilleurs espoirs du Québec, Samuel Poulin.
« On a d'excellents joueurs pouvant prendre ses minutes de jeu et apporter une belle touche offensive. Je pense entre autres aux nouveaux venus Samuel Poulin, au vétéran Mathieu Olivier ou aux deux Européens. Si notre directeur général échange MacDonald, on n'obtiendra pas un aussi bon joueur de 17 ans, mais le retour pourrait tout de même être très intéressant. »
Stéphane Julien admet qu'il aurait apprécié pouvoir miser sur un Anderson MacDonald plus mature et en meilleure forme physique cette saison.
« C'est toutefois sa décision de ne pas se présenter au camp et d'exiger une transaction », soutient le pilote sherbrookois.
Lancement du camp des recrues
C'est jeudi à 16 h à l'aréna Jane et Eric Molson de l'Université Bishop's que les recrues du Phoenix donneront leurs premiers coups de patin en espérant se tailler une place au sein de l'alignement.
« Il y a des opportunités autant à l'attaque qu'à la défense ou devant les buts, informe Julien. On a connu un bon repêchage. J'ai hâte de voir Samuel Poulin, Bailey Peach et le gardien Thommy Monette. Chaque joueur doit mettre en évidence ses plus grandes qualités durant le camp. Mais à la fin, seulement huit à dix recrues rejoindront les vétérans au camp principal. »
Les premières parties du Phoenix lors du Challenge des recrues auront lieu vendredi à 8 h 45 contre Val-d'Or et à 18 h 45 contre Blainville-Boisbriand. Le tout se poursuivra samedi et dimanche.
Zachar en retard au camp
L'Européen de 19 ans Marek Zachar ratera les premiers jours du camp d'entraînement principal à cause de sa participation au Tournoi des quatre nations présenté en Finlande du 20 au 27 août.
Il représentera alors son pays, la République tchèque.