Sherbrooke se paie un record

Depuis la naissance du Phoenix, Judes Vallée n'a jamais vu son équipe marquer autant de buts lors d'une seule et même partie. Cette victoire de 9 à 6 contre les Olympiques revêt un cachet particulier, puisque la formation de Gatineau n'avait accordé que cinq buts en cinq rencontres.
Ce festival offensif a même permis aux Sherbrookois d'infliger un premier revers aux Olympiques, qui étaient invaincus en cinq matchs jusqu'à ce qu'ils croisent le Phoenix sur sa route.
Et c'est sans Kay Schweri, Julien Pelletier et Chase Harwell que les Oiseaux ont réalisé l'exploit. Pour Pelletier et Harwell, il s'agit d'une blessure mineure et ils seront en uniforme vendredi contre Halifax.
«Pour nous, cette victoire veut dire beaucoup de choses, souligne Vallée. Marquer neuf buts contre une équipe qui n'avait accordé que cinq filets en cinq matchs, c'est assez spécial. On est sortis fort, allant même jusqu'à limiter à trois le nombre de tirs des Olympiques lors de la deuxième période.»
Par contre, les locaux ont marqué deux buts sur ces trois tirs. Le pilote sherbrookois admet qu'il ne s'agissait pas du meilleur match de son gardien Evan Fitzpatrick. La bonne nouvelle? L'offensive a pris les choses en main avec une rafale de buts.
Inséré sur le premier trio, Nicolas Poulin a profité de la chance que son entraîneur lui offrait en terminant le duel avec un magnifique but et deux mentions d'aide.
«Il a joué sa meilleure partie. Jan Dufek a aussi fait le plein de confiance grâce à son tour du chapeau», indique Vallée.