Bailey Peach soigne une dislocation de l’épaule et il devra s’absenter du jeu pour quelques semaines.

Longue absence pour Bailey Peach

Le Phœnix de Sherbrooke a appris qu’il devra se passer des services de son attaquant Bailey Peach pour quelques semaines.

L’attaquant originaire des Maritimes a été frappé solidement par Spencer Blackwell, des Remparts de Québec, lors de l’affrontement entre les deux clubs, dimanche, dans la Vieille Capitale.

Peach fonçait au filet des Remparts lorsqu’il a été happé de côté par Blackwell, avant de finir sa course dans le filet des locaux. Il n’est pas revenu au jeu.

Son absence devrait s’étirer entre trois et quatre semaines, croit l’entraîneur-chef du Phoenix, Stéphane Julien.

« Il a subi une dislocation de l’épaule, ce qui signifie qu’il sera absent au moins trois semaines. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’a pas besoin d’être opéré ».

Originaire de Falmouth en Nouvelle-Écosse, Peach a été un choix de première ronde pour le Phœnix l’an dernier (11e au total en 2017) a disputé 49 matchs avec Sherbrooke l’an passé, avec un impact mitigé, devant se contenter d’une maigre récolte de trois buts et quatre passes pour sept points. Il a été blanchi en huit matchs lors des séries éliminatoires.

Il avait amassé un point en deux matchs jusqu’ici.

« J’ai appelé la ligue, car je crois que ce coup a été porté dans son angle mort, il n’a pas pu se protéger. On m’a dit que l’épaule de Blackwell a frappé l’épaule de Peach, donc, il n’y aura pas de sanction », a dit Julien.

« Bailey est allé à l’hôpital et ils ont eu de la difficulté à lui remettre l’épaule en place. Je lui ai parlé peu de temps après et il se portait bien, il n’avait pas trop de douleurs. L’inflammation va par contre le garder hors de l’alignement pour quelque temps », a déploré Julien.

« C’est dommage, car Bailey a connu un excellent camp, il est débarqué à Sherbrooke en excellente forme physique. Mais bon, les blessures, ça fait partie des risques. »

Après avoir récolté un seul point sur une possibilité de quatre à ses deux premiers matchs, disputés à l’étranger, le Phœnix s’entraîne pour son ouverture locale, prévue vendredi au Palais des sports, avec la visite de ces mêmes Remparts.

La blessure de Bailey Peach ouvrira un poste sur les trios offensifs.

« Un gars comme Nathaël Roy pourra avoir une promotion. Lui aussi a bien fait au camp et il peut en prendre plus sur notre top-9. Des gars comme (Alex-Olivier) Voyer et (Édouard) Saint-Laurent sont aussi capables d’en prendre un peu plus. Je n’aurai pas le choix de rebrasser mes trios un peu. »

C’est le gardien Brendan Cregan qui a amorcé les deux premiers matchs pour le Phœnix; une situation qui risque d’évoluer d’ici la semaine prochaine, promet l’entraîneur.

« Je n’avais pas de plan précis pour l’utilisation de mes trois gardiens. De toute façon, si j’en avais un, je l’aurais déjà changé! Je ne sais pas encore qui sera d’office, vendredi. Mais j’aimerais utiliser les trois gardiens, et idéalement gagner des matchs. On aimerait que les trois gardiens touchent la glace d’ici à notre départ pour notre voyage (Baie-Comeau et Chicoutimi, la semaine prochaine) », a dit Stéphane Julien.