Au total, 16 joueurs sur 48 ont été retranchés depuis le début du camp du Phœnix. Encore une dizaine de candidats devront donc être remerciés d’ici la fin du camp.

L’étau se resserre

Plus les jours avancent au camp du Phœnix, plus le portrait se précise en ce qui concerne l’alignement de l’édition 2019-2020. Après avoir procédé à une première vague de coupures en remerciant six recrues le week-end dernier, dix autres candidats ont été retranchés lundi. L’entonnoir se rétrécit peu à peu.

Alex Brousseau et Jordan Lambert ont été les deux premiers gardiens de but libérés samedi et deux autres gardiens ont dû plier bagage lundi : William Desmarais et David Provencher.

« On ne se le cachera pas, cette saison, Dakota Lund-Cornish et Thomas Sigouin se battent pour un poste en plus de notre nouveau gardien européen Samuel Hlavaj. Nos jeunes gardiens ont effectué un travail honnête durant le camp, mais on tenait à voir ces trois gardiens plus souvent en action pour mieux les évaluer et effectuer un choix plus éclairé », a souligné l’entraîneur Stéphane Julien.

Le pilote des Oiseaux a d’ailleurs confié que le défi des recrues était grand, que ce soit devant les buts, à l’attaque ou en défensive.

« Nos vétérans sont tellement arrivés en grande forme au camp qu’il était très difficile pour les joueurs retranchés de rivaliser contre eux. Ils devront prendre une année d’expérience de plus, améliorer ce qu’ils ont à améliorer et revenir encore meilleurs l’an prochain en espérant obtenir cette fois une place au sein de l’alignement. J’ai été très impressionné par la tenue de nos vétérans jusqu’à maintenant et les candidats encore présents devront faire en sorte de voler le poste à nos vétérans présents l’an dernier. »

Les Vincent Anctil, Julien Anctil, Jérémy Rainville et Nathael Roy voient ainsi les Anthony Munroe-Boucher, Ludovic Harrisson et Luke Wilson les talonner. La bonne nouvelle pour les jeunes vétérans ? Stéphane Julien estime qu’ils ont tout de même bien fait durant les premiers jours du camp et lors du match préparatoire de dimanche, qui s’est soldé par une défaite de 5 à 3 face aux Olympiques, dimanche à Gatineau.

« En défensive, on regarde entre autres vers Mirco Fontaine et Aidan Timmermans, que l’on veut analyser davantage », avance Stéphane Julien.


« Nos vétérans sont tellement arrivés en grande forme au camp qu’il était très difficile pour les joueurs retranchés de rivaliser contre eux. »
Stéphane Julien

Entrée en scène des vétérans

Une deuxième partie préparatoire contre les Olympiques de Gatineau aura lieu mardi, mais cette fois au Palais des sports de Sherbrooke. Avec le départ de 16 candidats depuis le début du camp, quelques trous dans l’alignement devront être comblés par des vétérans qui ne craignent pas pour leur poste.

On pense notamment à Félix Robert, Bailey Peach et Patrick Guay.

« Il nous manque des recrues au centre pour assumer ce rôle. Donc on n’a pas le choix de faire appel à des joueurs plus vieux », précise Julien.

Samuel Hlavaj et Dakota Lund-Cornish seront en uniforme.

« Il nous reste à décider si nous donnons un match complet à l’un de ces deux gardiens ou s’ils verront tous les deux de l’action », soutient l’entraîneur.

Deuxième vague de coupures

David Provencher (G)
William Desmarais (G)
Adam Emery (D)
Benjamin Carrière (D)
Mathieu Boislard (D)
Maxime Pelletier (D)
Samuel Fortier (A)
Jérémy Simard (A)
Gabriel Simoneau (A)
David Côté (A)