Le premier trio du Phoenix a encore une fois bien fait à Moncton, mais ce ne fut pas suffisant. Les Wildcats ont soutiré la victoire aux Sherbrookois par la marque de 2-1.

Les Wildcats arrachent la victoire

Il s’en est fallu de peu pour assister à une deuxième victoire du Phoenix en autant de soirs lors de son voyage dans les Maritimes. Mais la performance des Sherbrookois fut en decrescendo, ce qui a mené à une défaite de 3-1, dont un but dans un filet désert.

« J’ai aimé nos deux premières périodes, mais le gardien adverse a réalisé les gros arrêts, a constaté l’entraîneur Stéphane Julien. On avait le contrôle de la rondelle. Mais en troisième période, leur troisième ligne a battu notre troisième trio. Honnêtement, je ne peux pas en vouloir aux gars ce soir. »

Même son de cloche du côté du gardien Evan Fitzpatrick :

« Notre club a bien joué, particulièrement lors des deux premières périodes. J’ai tenté de garder mon équipe le plus possible dans le match. Il aurait fallu être plus constant. »

Encore Nicolas Poulin

Nicolas Poulin a continué de surfer sur sa vague de succès en inscrivant les siens à la marque dès la première période, mais le Phoenix n’a pas eu l’avance bien longtemps.

Alors que Sherbrooke dominait outrageusement grâce à l’obtention d’un avantage numérique de deux hommes, les Wildcats ont réussi à neutraliser l’attaque des Oiseaux pour ensuite voir Jonathan Aspirot sauter sur son propre retour et déjouer Evan Fitzpatrick une première fois.

« Nos joueurs ont eu leurs chances. On aurait dû marquer. On a accordé un but faible tout de suite après notre supériorité numérique. On aurait franchement pu éviter les deux buts accordés », admet le pilote sherbrookois.

Le vent a tourné

À la suite d’une seconde période un peu morne, les Wildcats ont enfin répondu présents au dernier tiers en imposant leur rythme et en prenant l’avance par l’entremise de Brady Pataki : 2-1 pour les locaux.

Les Oiseaux ont bien tenté de niveler la marque en retirant leur gardien, mais Mark Grametbauer s’est montré solide bloquant ainsi 27 des 28 attaques lancées contre lui. Pataki en a rajouté dans un filet désert en toute fin de partie.

Evan Fitzpatrick disputait un deuxième match en deux soirs et a terminé sa soirée de travail avec 22 arrêts.

« On voulait la victoire, mais les Wildcats ont su s’ajuster, a observé Kevin Gilbert. On la méritait autant qu’eux. J’ai touché le poteau à cinq contre trois. Il faut faire des jeux plus simples en avantage numérique et tirer davantage pour être plus efficaces. »

Il s’agissait du premier match de Quinn Hanna, obtenu au ballotage de l’Armada de Blainville-Boisbriand.

« Il est arrivé ce matin. Il ne connait pas encore notre système de jeu. Il est ennuyé par une blessure, on l’a donc utilisé avec modération, mais c’était satisfaisant comme première période. »

Pour la première fois, Anderson MacDonald affrontait son ancien club et a avoué être très heureux à Moncton.

« C’était un match comme les autres pour nous, soutient son ami Marek Zachar. On était concentrés sur notre partie, on ne l’a pas remarqué beaucoup, mais on aurait pu être meilleurs. »

Le Phoenix s’est dirigé vers Halifax en soirée afin de compléter son voyage de trois parties en autant de jours dans les Maritimes.

« On compte disputer notre meilleur match dans les Maritimes demain (samedi) », confie Zachar.