Julien Bahl, Julien Pelletier et Cody Donaghey joueront ce soir leur dernier match junior en carrière en saison régulière au Palais des sports. Ils espèrent bien revenir en séries.

Les séries à tout prix

Tous les joueurs du Phoenix souhaitent évidemment participer aux séries éliminatoires. Mais trois d'entre eux y tiennent encore plus. Âgés de 20 ans, Julien Bahl, Julien Pelletier et Cody Donaghey en sont à leurs derniers coups de patin dans la LHJMQ et semblent prêts à tout pour prendre part une dernière fois à la valse printanière.
La partie de mercredi soir contre les Foreurs de Val-d'Or aura une saveur particulière pour ces trois joueurs, qui disputeront une dernière partie de saison devant leurs partisans.
« Ça fait cinq ans que nous sommes dans la LHJMQ, rappelle Cody Donaghey. À l'âge de 16 ans, on a fait le saut dans le junior majeur. Ça passe tellement vite. On n'y pense pas tellement quand on entre dans le circuit, mais du jour au lendemain notre expérience dans la LHJMQ prend fin. »
« Je suis motivé à faire en sorte que la partie de mercredi ne soit pas ma dernière au Palais des sports, indique pour sa part Julien Bahl. À ma dernière année, je veux absolument faire les séries. Ce sera peut-être la dernière rencontre de la saison régulière au Palais, mais il restera encore au moins deux matchs par la suite, donc je ne sens pas encore pleinement que la fin approche. Ce sera quand même une soirée spéciale et je tenterai d'en profiter le plus possible. »
Même son de cloche du côté de Julien Pelletier :
« Je n'ai pas hâte au jour où ma carrière dans la LHJMQ sera terminée. Je ne réalise pas vraiment que c'est bientôt la fin. Je sais que le Phoenix nous honorera mercredi avant la partie contre les Foreurs de Val-d'Or au Palais des sports. Ma famille sera présente. Ce sera un avant-match émotif! »
Selon eux, il est inconcevable de mettre fin à leur passage dans la LHJMQ avec une exclusion des séries.
« Évidemment, je souhaite que le Phoenix participe aux éliminatoires question de terminer ma carrière chez les juniors sur une bonne note et garder un bon dernier souvenir », soutient Donaghey.
Une tonne de souvenirs
C'est avec la tête remplie de souvenirs que les trois vétérans quitteront le junior majeur, que ce soit samedi prochain après la rencontre face aux Remparts de Québec ou bien une fois les séries terminées, si séries il y a.
« Mon plus beau souvenir est certainement ma participation à la Coupe Memorial avec les Remparts, admet Donaghey. Même si j'étais blessé, je faisais quand même partie de l'équipe et je vivais l'expérience de près. Toutes les amitiés que j'ai formées lors des cinq dernières saisons sont aussi très précieuses. J'ai quand même joué pour six organisations, j'ai donc eu la chance de rencontrer beaucoup de gens. »
« J'ai tellement de bons souvenirs et il y en a probablement que j'oublie, avance Pelletier. La gang va me manquer. C'est comme une deuxième famille. Et j'ai joué à plusieurs endroits, donc j'ai des amis en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick et un peu partout. J'ai eu d'excellentes familles de pension avec lesquelles je garderai contact. »
Julien Bahl confie également que la plus belle chose qu'il conservera sera les liens tissés au fil du temps en plus des meilleures saisons qu'il a connues.
« On n'a pas nécessairement eu de grosses équipes à Sherbrooke sauf peut-être en 2014-2015, mais on avait perdu en six matchs contre les Islanders de Charlottetown. Ma saison avec l'Armada était bien aussi même si je n'ai pas pris les meilleures décisions à mon année recrue. On s'était quand même rendus en demi-finale. J'ai pris beaucoup d'expérience lors de cette première saison et je vais m'ennuyer de l'ambiance d'une équipe de hockey. Il y a certains matins que ça ne nous tentait pas de jouer au hockey, mais on se rendait à l'aréna pour voir nos amis. Ça devenait une motivation ces jours-là. »
Une suite après le hockey junior
Cody Donaghey, Julien Pelletier et Julien Bahl prendront probablement des chemins différents dans les prochains mois.
Donaghey participera au camp des Sénateurs d'Ottawa et visera un poste dans la Ligue américaine ou dans la Ligue de la Côte Est.
Julien Bahl tentera sa chance du côté de la formation de l'Université du Québec à Trois-Rivières.
Finalement, Julien Pelletier ne connaît pas précisément ce qui l'attend :
« Je vais continuer à jouer au hockey, mais je ne sais pas où encore. J'attends les invitations des clubs professionnels que ce soit en Amérique du Nord ou en Europe, sinon je continuerai ma carrière dans les rangs universitaires. »
Deux équipes, un seul but
Un seul point sépare les Foreurs de Val-d'Or, qui occupent le 14e rang, et le Phoenix, posté au 17e rang. Actuellement exclu des séries, le club sherbrookois tentera de devancer au classement les visiteurs au Palais des sports mercredi soir.
La lutte est chaude dans la LHJMQ. Cinq équipes se battent afin d'assurer leur participation en séries. Encore une fois, la partie de mercredi devient la plus importante de la saison, et ce, pour les deux formations.
« Les Foreurs ont besoin de points comme nous et ce sera une belle guerre de tranchées, estime l'entraîneur Stéphane Julien. Comme au dernier match, on doit garder notre concentration sur notre jeu. Il faudra amener beaucoup de vitesse, garder la possession de la rondelle et mettre le focus sur nous. Le reste suivra. »
Le Phoenix joue son meilleur hockey depuis quelques parties.
« L'ambiance est vraiment bonne, les gars jouent avec confiance et nos entraînements se passent bien », confirme l'entraîneur.
Notons que Kevin Gilbert ratera la prochaine partie à cause d'une suspension d'un match pour la mise en échec dangereuse servie contre les Voltigeurs de Drummondville samedi. Cody Donaghey reviendra au jeu, puisque le défenseur ne ressent plus les effets de sa commotion cérébrale. Puis, après avoir blanchi les Voltigeurs, Evan Fitzpatrick retrouvera son filet mercredi soir.
« En ayant presque tous nos joueurs, j'ai le pouvoir de modifier mes trios et je pourrai compter sur plus de profondeur. On assiste à une petite bataille à l'interne parce que tout le monde veut jouer. Je souhaite surtout voir mes meilleurs joueurs continuer de faire la différence », résume le pilote sherbrookois.