Marek Zachar a joué l'un de ses meilleurs matchs de la saison mercredi à Drummondville en ajoutant trois points à sa fiche, et ce, malgré la courte nuit de la veille.

Les nouveaux venus inspirent

Le coeur était à la fête chez le Phoenix. Autant dans l'autobus avant la partie de mercredi qu'à la suite de la victoire de 4 à 2 contre les Voltigeurs à Drummondville.
Inspirés par la venue des joueurs acquis récemment, les Sherbrookois ont pu compter sur une brillante performance de leur gardien Evan Fitzpatrick, du Tchèque Marek Zachar et du nouveau défenseur Luke Green.
Ce dernier n'a pas perdu de temps avant de faire sentir sa présence chez le Phoenix. Dès la deuxième minute de jeu, le nouveau défenseur du Phoenix a servi une savante passe en zone neutre pour ainsi permettre à Zachar de filer à vive allure et ainsi marquer son premier but du match.
« C'était bizarre au début de la partie de porter un nouvel uniforme, mais mes coéquipiers m'ont accueilli comme un frère et je suis content d'avoir gagné à mon premier match avec le Phoenix et d'avoir obtenu deux mentions d'aide. J'ai eu beaucoup de temps de jeu et je me suis senti confortable rapidement », a mentionné Green, qui saignait encore du nez après avoir reçu un coup de bâton au visage.
« On a senti une certaine fébrilité grâce à l'arrivée de Green, Johnatan Legault, Evan Mackinnon et le retour au jeu de Kevin Gilbert. Ils ont amené une belle énergie à notre équipe », estime Hugo Roy.
Relâchement en 2e période
Au second tiers, Félix Robert a profité de la générosité du gardien Olivier Rodrigue pour doubler l'avance lors d'un avantage numérique grâce à un tir entre les jambières.
Le Phoenix a offert de nombreuses chances de marquer aux locaux lors du deuxième vingt et les Voltigeurs n'en demandaient pas tant : Alex Barré-Boulet a inscrit les siens au tableau avec l'avantage d'un homme. Son tir s'est frayé un chemin dans la circulation dense se trouvant devant Evan Fitzpatrick.
Moins d'une minute plus tard, Noah Corson a nivelé la marque en redirigeant un tir avec son patin, mais Marek Zachar n'avait pas dit son dernier mot : grâce à sa feinte habituelle, le Tchèque a déjoué Rodrigue entre les jambières, et ce, en désavantage numérique de surcroît.
Le plus beau but du match revient toutefois à Hugo Roy, qui a complété un magnifique tic-tac-toe fabriqué par Carl Neill et Yaroslav Alexeyev pour ainsi mener le pointage à 4-2.
Fitzpatrick fait la différence
L'entraîneur du Phoenix Stéphane Julien s'est dit extrêmement satisfait de la tenue de son gardien numéro 1. Evan Fitzpatrick a gardé son équipe dans le match en bloquant 39 des 41 tirs dirigés vers lui.
« On lui doit cette victoire! » a-t-il affirmé.
Julien se réjouissait certainement de l'ajout de ces deux points au classement, mais ne semblait pas avoir apprécié entièrement la tenue de ses joueurs.
« On a commis beaucoup trop d'erreurs en redonnant souvent la rondelle à l'adversaire, mais on a trouvé une façon de gagner. C'est ce qui est le plus important », a mentionné le pilote sherbrookois.
« On aurait peut-être mérité un meilleur sort étant donné le nombre de lancers au filet, mais d'un autre côté, on a raté plusieurs chances et c'est difficile de gagner en marquant seulement deux buts, a noté l'entraîneur des Voltigeurs, Steve Hartley, en remplacement de Dominique Ducharme retenu avec Équipe Canada. Toutes les équipes sont bonnes dans la LHJMQ. On ne peut pas se permettre de prendre ça à la légère durant quelques présences en regardant la parade passer. »
Petite nuit, gros match
Revenu à Sherbrooke à 4 h du matin après un long vol entre la République tchèque et Montréal, Marek Zachar a surpris tout le monde en connaissant un fort match.
« La pause de Noël a été bénéfique pour nous, a confié celui qui a marqué deux buts en plus d'ajouter une mention d'aide à sa fiche. On a bien joué, les nouveaux ont bien fait et on comptait sur un gardien de but en forme ce soir! »