Gravel a bloqué 26 des 27 tirs dirigés vers lui. Evan Fitzpatrick a accordé deux buts sur 19 lancers.

Les insuccès à domicile se poursuivent

Au lendemain d’une défaite de 5 à 2 contre l’Océanic de Rimouski, le Phoenix s’est incliné une fois de plus à domicile, et ce, par la marque de 3 à 1 contre les Mooseheads de Halifax samedi après-midi.

Malgré une belle sortie sur leur propre patinoire, les Sherbrookois n’ont pas su en faire assez pour obtenir la victoire et se limitent présentement à deux gains à domicile. Ses quatre autres victoires ont été obtenues sur la route.

Les quelque 2000 amateurs présents au Palais des sports croyaient bien aux chances de leur équipe de pouvoir battre les jeunes Mooseheads, mais ces derniers ont été efficaces défensivement.

Après un but de Filip Zadina en première période, la troupe de Stéphane Julien a multiplié les attaques, se butant toujours à un Alexis Gravel en plein contrôle de ses moyens.

Maxime Fortier a ajouté un deuxième but au tableau en désavantage numérique lors de la seconde période et soudainement, Benjamin Tardif redonnait espoir aux siens au troisième vingt : 2-1 Halifax.

Fortier a toutefois conclu la partie avec un but dans un filet désert et le Phoenix a complété sa série de trois matchs en trois jours avec un seul gain,obtenu  jeudi à Victoriaville.

« Les bons joueurs des Mooseheads ont été excellents. On méritait un meilleur sort. J’ai aimé notre match et on n’a presque rien donné aux Mooseheads », constate le pilote Stéphane Julien.

Gravel a bloqué 26 des 27 tirs dirigés vers lui. Evan Fitzpatrick a accordé deux buts sur 19 lancers.

« Gravel est un gardien de premier plan. Tout avait l’air facile pour lui. Il aurait fallu le battre autrement. Les chances étaient là. En général je suis vraiment satisfait. On n’était pas heureux après le match de vendredi, mais aujourd’hui on patinait plus vite. La perte de Thomas Grégoire a aussi fait mal. Il a reçu un lancer sur le bras, il est à l’hopital pour des radiographies », précise Julien.

Malgré la défaite, Benjamin Tardif a pu se réjouir de marquer un premier but.

« Gravel a été excellent. On aurait espéré marquer davantage en supériorité numérique. La rondelle entrera dans le filet tôt ou tard », souligne l’attaquant.

« Il faudra trouver le moyen de gagner à domicile. Ça va bien sur la route et on ne dispute pas de mauvais matchs au Palais des sports. On pensait pouvoir battre Gravel et on ne s’est jamais découragés. Les Mooseheads étaient excellents en défensive », a fait remarquer Samuel Poulin.