Archives Le Soleil

Les Huskies misent sur leur marque de commerce

Réputés pour leur culture d’équipe et leur travail acharné, les Huskies de Rouyn-Noranda miseront sur leur marque de commerce afin de battre le Phoenix de Sherbrooke lors de la première ronde des séries éliminatoires de la LHJMQ, qui commencera vendredi à l’aréna IamGold.

« On ne changera rien à notre jeu en séries, admet le pilote des Huskies, Gilles Bouchard. On met l’accent sur notre culture de hockey. On priorise le style de jeu des Huskies, basé sur l’effort. Une fois arrivé en séries, on a besoin de tout le monde. On connaitra de l’adversité et certains joueurs qui n’ont pas eu beaucoup de temps de glace pourraient faire la différence. »

Tout comme les visiteurs, la Meute commencera les éliminatoires en confiance.

« Nos quatre dernières victoires ont donné confiance à notre équipe, soutient le gardien Samuel Harvey. L’an dernier, on avait commencé les séries après avoir subi trois défaites. C’était différent comme mentalité. On a eu du succès en général contre le Phoenix, surtout à la maison, mais tout est différent en séries. Deux bonnes équipes s’affrontent, ce sera intéressant à suivre! »

« On est sans un bon état d’esprit, ajoute Gilles Bouchard. Les gars sont de bonne humeur. La saison a été longue avec les différentes blessures. On est enfin en séries et nos joueurs attendent ce moment-là depuis longtemps, tout comme les partisans. »

En six ans, les Huskies n’ont jamais perdu en temps réglementaire contre le Phoenix à domicile. En fait, ils ont subi la défaite à deux reprises en prolongation. Dont lors du dernier match, il y a trois semaines.

« Sherbrooke a été l’une des meilleures équipes après les Fêtes, rappelle le pilote de la Meute. Le Phoenix a terminé la saison en force, mais tout est à recommencer en séries. On est contents de commencer la série devant nos partisans. On se bat durant toute la saison afin d’avoir l’avantage de la patinoire et il faut en profiter. Et surtout, on doit rester humbles devant nos succès à domicile contre le Phoenix. »

« Les unités spéciales seront primordiales, estime pour sa part Samuel Harvey, l’un des meilleurs gardiens d’âge junior au pays. On étudiera bien leur jeu en avantage numérique et en désavantage numérique. On se concentra toutefois sur notre propre jeu. On a une identité propre à nous. On forme une équipe rapide et qui travaille fort. Ce sera la même chose en séries et on est certains de pouvoir bien nous en sortir. »