Le Phoenix n'a plus de marge de manoeuvre

S'il espère participer aux séries de fin de saison dans la LHJMQ, il faudra maintenant au Phoenix trois victoires à ses trois derniers matchs du calendrier. En s'inclinant 6-1 devant les Remparts dimanche après-midi au Colisée Pepsi de Québec, le Phoenix n'a plus que ces trois matchs pour combler l'écart de cinq points qui le sépare des Cataractes de Shawinigan au 16e et dernier rang donnant accès à la deuxième saison dans la LHJMQ.
Le Phoenix subissait ainsi une 21e défaite sur les patinoires rivales où il n'a plus gagné après un voyage parfait de quatre victoires dans les provinces maritimes. Il faut remonter au 2 novembre 2013 pour trouver son dernier gain sur la route...Le Phoenix s'est acharné à limiter les chances de marquer des Remparts au premier vingt, mais les Québécois ont fait preuve d'opportunisme et pris les devants 3-1. Pourtant, malgré trois avantages numériques, les Remparts n'ont dirigé que 10 tirs au filet de Francis Desrosiers qui n'y pouvait rien lorsqu'il a été déjoué.
Par ailleurs, même si le Phoenix n'a dirigé que trois tirs au filet de François Brassard, deux jeux ont retenu l'attention des amateurs présents au Colisée Pepsi. Le premier a été l'oeuvre de Vincent Deslauriers qui a monté seul à l'aile et bien tricoté entre les rivaux pour surprendre Brassard avec un tir des poignets. Si Deslauriers était seul en zone rivale, c'est que Matej Beran avait mis en échec (!) son coéquipier Daniel Audette à la ligne bleue du Phoenix...
Le second a été réussi par Audette en désavantage numérique lorsqu'il a récupéré une rondelle libre au centre et pris de vitesse trois joueurs des Remparts avant de lancer au but de Brassard et la rondelle a glissé tout doucement juste à côté du poteau le plus éloigné.
Après avoir tiré de l'arrière 1-0, les Remparts se sont donné trois bonnes chances de marquer... que Lucas Batt, Fabrice Herzog et Duncan MacIntyre n'ont pas ratées.
En deuxième, ce fut l'inverse où les Remparts n'ont pas joué avec le même opportunisme, mais ils ont quand même ajouté deux buts pour prendre une sérieuse option de 5-1 sur la victoire. Le trio d'Européens a principalement fait mal paraître le Phoenix. Au cours d'une même présence, ils ont obligé Desrosiers à se signaler tout en frappant quelques poteaux. C'est d'ailleurs à la conclusion de cette présence que Hubert Lamarre a profité d'un retour pour inscrire son premier but de la saison.
En fin d'engagement, une chute de Jérémy Roy à la ligne bleue des Remparts, leur a ouvert le chemin à un deux contre zéro qu'Olivier Archambault a facilement complété. Au dernier vingt, les Remparts se sont concentrés à fermer le jeu et éviter les revirements. C'était suffisant pour contenir les jeunes Sherbrookois. D'autant plus que Nick Sorensen a profité d'un avantage numérique pour inscrire le 6 e but des Québécois.
Le Phoenix dispute son prochain match mercredi soir au Palais des sports Léopold-Drolet, un match qu'il ne peut échapper, d'autant plus que ce sont les Cataractes de Shawinigan qui seront les visiteurs.