Le Phoenix joue au fantôme à Rouyn-Noranda

Après avoir été tout de même efficace la veille à Val-d'Or dans une défaite de 5-4 en prolongation, le Phoenix ne s'est tout simplement pas présenté à l'aréna Iamgold de Rouyn-Noranda samedi soir. Un manque de concentration et de discpline a causé la perte des Sherbrookois, qui ont dû s'avouer vaincus par la marque de 4-1.
Les hommes de Stéphane Julien manquaient de conviction contre des Huskies plus affamés. Dès le départ, Patrik Hrehorcak a marqué le premier but des locaux en récupérant un long retour accordé par Evan Fitzpatrick à la suite d'une mauvaise pénalité du Phoenix, qui s'est fait surprendre avec un homme en trop sur la glace.
« On est trop indisciplinés et on commence nos parties d'une mauvaise façon. On tentera de corriger le problème en trouvant la solution à l'interne, parce que tout le monde en est conscient», a avancé le défenseur Vincent Lampron.
« J'ai senti que mon équipe était fatiguée autant physiquement que mentalement. On perdait nos batailles sur le long des bandes. La perte des deux frères Poulin à Val-d'Or a fait mal», a souligné l'entraîneur Stéphane Julien.
Pour sa part, l'entraîneur de la Meute, Gilles Bouchard, se disait très satisfait de son équipe.
« On a eu droit à un effort collectif. Ce n'est jamais facile de gagner le match suivant la partie d'ouverture.»
Rafaël Harvey-Pinard a par la suite déjoué Thomas Grégoire en lui servant un lait un sucre avant de servir la tasse de café à Evan Fitzpatrick en désavantage numérique.
Au second tiers, les visiteurs ont offert la victoire aux Huskies sur un plateau d'argent en étant punis à deux reprises et les troupiers de Gilles Bouchard ont saisi l'occasion en déjouant pour une troisième fois Evan Fitzpatrick, l'oeuvre de Tyle Hinam. 
Alexis Arsenault a finalement montré la porte de sortie au gardien Fitzpatrick, qui accordait un quatrième but en 17 tirs. Brendan Cregan s'est alors amené en relève. 
Le Phoenix présentait un tout nouveau visage en troisième période. Plus combatif, Sherbrooke a réussi à s'inscrire à la feuille de pointage dès le début du dernier vingt grâce à un tir précis de Marek Zachar.
Samuel Harvey s'est touetfois montré parfait jusqu'à la fin, tout comme Brendan Cregan, qui a bloqué les 17 lancers de la Meute.
C'est donc dire que les Oiseaux retrouveront leur nid avec un seul point encaissé en Abitibi.