Après avoir vaincu les Voltigeurs de Drummondville la veille par la marque de 7 à 1, les Olympiques ont dû s'avouer vaincus samedi à Sherbrooke.

Le Phoenix et Voyer ne dérougissent pas

Alex-Olivier Voyer connait les meilleurs moments de sa carrière junior et le Phoenix en bénéficie. L'attaquant sherbrookois a marqué deux buts dans un gain de 7 à 3 des Oiseaux, samedi après-midi au Palais des sports.

Grâce aux 13e et 14e buts de Voyer, le Phoenix a obtenu une cinquième victoire de suite.

« Je fais des choses simples qui paient normalement, comme aller au filet, tirer régulièrement, avoir une bonne préparation et continuer de travailler fort même si ça va bien, informe-t-il. Je ne m’applique pas de pression supplémentaire même si je connais une belle séquence. Je ne fais que surfer là-dessus et même si je ne compte à la prochaine partie, ce ne sera pas grave: tant que mon équipe gagne. »

Le Phoenix a pris les devants 1 à 0 à la suite du but de Taro Jentzsch en première période. Les Olympiques sont revenus de l'arrière en déjouant Thommy Monette à trois reprises en deuxième période: Charles-Antoine Roy et Gabriel Bilodeau ont touché la cible et Maxim Trépanier a répliqué au but d'Oliver Okuliar: 3-2 Gatineau après deux périodes.

« Le match a été chaudement disputé dans les 40 premières minutes de jeu, soutient l’entraîneur Stéphane Julien. Le jeu semblait décousu parce qu’il n’y avait pas beaucoup d’espace sur la glace. On a beaucoup mieux joué en troisième période en utilisant notre vitesse et en profitant de nos avantages numériques.»

L'attaque du Phoenix a explosé au dernier tiers. Voyer a réveillé sa troupe en déjouant Creed Jones, suivi des buts de Samuel Poulin et Bobby Dow. Le but de Poulin fera certainement partie des faits saillants de la semaine.

« Peach m’a fait une belle passe devant le filet et je pratique ce tir du revers régulièrement lors des entraînements. Cette fois-ci, j’ai réussi à placer la rondelle dans la partie supérieure », a raconté Poulin. 

Ryan DaSilva a marqué dans un filet désert et Voyer a complété le pointage en ayant le meilleur sur Jones, qui accordait un sixième but sur 36 tirs reçus. Monette a terminé sa journée de travail avec 18 arrêts. 

« On est les premiers sur la rondelle, on applique une belle pression sur l’autre équipe et on passe beaucoup de temps en zone offensive, donc la rondelle demeure loin de notre filet, explique Poulin. Toutes ces petites choses font en sorte que notre équipe gagne dernièrement. »

Voyer compte désormais 12 buts à ses sept derniers matchs. Il tentera d'allonger sa séquence à huit parties avec au moins un but dimanche contre les Voltigeurs de Drummondville.

 « Je joue avec confiance, comme mes coéquipiers, admet Voyer. C’est la clef dans tous les sports. On doit garder nos émotions au même niveau sans être trop haut quand ça va bien et sans être trop bas quand ça va mal. L’énergie est bonne et le défi sera grand dimanche contre les Voltigeurs. »

« Comme certains disent, il nous a enfin écouté, lance à la blague Stéphane Julien concernant Voyer. Non sérieusement, Alex-Olivier se place toujours devant le filet, il se tient dans la zone payante et il a le momentum. Je suis aussi content du jeu de Samuel Poulin. Il a connu de bons matchs avec l’équipe de la LHJMQ contre la Russie et il doit bâtir là-dessus. Pour dimanche, les Voltigeurs ont accordé 12 buts à leurs deux derniers matchs et ils se présenteront au Palais des sports avec le couteau entre les dents. Les dix première minutes seront difficiles parce qu’ils commenceront le match en force, j'en suis certain. »