Le Phoenix éliminé de la course aux séries

Incapable de percer la muraille Marvin Cüpper en tirs de barrage, le Phoenix s'est incliné 3-2 devant les Cataractes de Shawinigan mercredi soir et se voit ainsi éliminé de la course à la dernière place disponible dans les séries éliminatoires de la LHJMQ.
C'était le quatrième revers en autant de matchs cette saison que subissait le Phoenix aux mains des Cataractes.
Le match que le Phoenix ne pouvait perdre s'est finalement soldé en tirs de barrage puisqu'on avait été dans l'impossibilité de faire un maître après 65 minutes de jeu. Malgré 47 tirs des Sherbrookois et 27 des Cataractes, le pointage était toujours de 3-3 entre ces deux formations à la recherche de précieux points pour s'assurer une place dans les séries de fin de saison.
Le Phoenix avait vendu ses billets à deux pour un afin d'obtenir un appui massif des amateurs, mais c'était sans savoir qu'une tempête sévirait et que les amateurs préféreraient le confort de leur maison à une sortie périlleuse dans la neige. À peine 2000 amateurs avaient bravé la tempête malgré l'importance de la rencontre, mais on n'a jamais annoncé le chiffre officiel de l'assistance.
Les joueurs du Phoenix devaient comprendre l'importance de la rencontre puisqu'ils ont entrepris le match nerveusement. On les a rarement vus rater autant de passes ou de rondelles le long des rampes, mais le but de Daniel Audette, son 21e de la saison, a su les mettre en confiance.
Audette, qui a sauté sur une rondelle au centre pendant que ses ailiers retraitaient au banc pour un changement, a fait le travail seul pour se rendre derrière le but et tenter un jeu. Puis, il a pu reprendre une rondelle libre pour revenir dans l'enclave et mystifier l'excellent Marvin Cüpper, le gardien des Cataractes, avec un tir des poignets du côté de la mitaine.
Par la suite, le Phoenix a mieux fait, mais les visiteurs ont obtenu les meilleures chances de marquer et le gardien Francis Desrosiers a dû se signaler à quelques reprises. Il a toutefois joué de malchance quand une rondelle bondissante devant lui a été repoussée de la main par l'un de ses défenseurs. Brandon Gignac, un attaquant de 16 ans, a été vif pour sauter sur la rondelle et décocher son tir haut contre lequel Desrosiers ne pouvait rien.
En période médiane, le Phoenix a beaucoup mieux joué et s'est même donné une priorité de 3-1 profitant d'un but de Mathieu Laverdure et surtout du filet en désavantage numérique de Jean-Christophe Laflamme, revenu dans l'alignement principalement pour ses habiletés lorsque son équipe joue avec un homme en moins.
Mais les Cataractes ont répliqué avec deux filets en fin d'engagement, ceux d'Alex Pawelczyk et de Sébastien Gauthier, pour ramener les deux équipes à la case départ. Pourtant, la formation sherbrookoise avait très bien joué, mais tout a viré quand les Cataractes ont profité d'un mauvais changement du Phoenix pour réduire l'écart à un seul but et reprendre vie.