Les Sherbrookois ont rapidement pris le contrôle pour finalement conserver cette avance et conclure avec un premier gain cette saison, par la marque de 3-2 contre les Cataractes.

Le Phoenix brise enfin la glace

C'est un Phoenix fort différent qui s'est présenté au Centre Gervais Auto mercredi soir. Plus concentrés, disciplinés et dévoués en début de partie, les Sherbrookois ont rapidement pris le contrôle pour finalement conserver cette avance et conclure avec un premier gain cette saison, par la marque de 3-2 contre les Cataractes.
«Le mot d'ordre était la discipline, confie l'entraîneur Stéphane Julien. J'ai senti une plus grande volonté ce soir. Le focus était là. Brendan Cregan a fait les bons arrêts aux bons moments. Mes meilleurs joueurs ont aussi joué un gros match.C'est toutefois malheureux d'avoir été blanchis en avantage numérique parce que les gars ont obtenu de nombreuses chances.»
Encore Zachar
Marek Zachar a profité d'un revirement tôt dans le match pour faire siffler une rondelle près des oreilles de Lucas Fitzpatrick, le frère du gardien sherbrookois Evan Fitzpatrick, qui n'a pu affronter son cadet. Un troisième but cette saison pour le Tchèque.
Gabriel Denis a ensuite donné la réplique. Malgré le pointage de 1-1 après 20 minutes de jeu, tout le momentum semblait se trouver du côté des visiteurs.
La preuve: Félix Robert a récupéré un retour de lancer pour redonner l'avance aux siens au deuxième tiers et Evan MacKinnon a complété un magnifique tic-tac-toe amorcé par Yaroslav Alexeyev et Félix Robert, qui a reçu la première étoile de la rencontre.
«Evan MacKinnon a connu tout un match, souligne Cregan. Il a gagné des mises en jeu importantes. Mathieu Olivier a aussi bien joué devant ses anciens partisans. Pour ma part, j'étais confiant devant le filet après ma belle sortie à Rouyn-Noranda. On doit continuer à construire là-dessus et peu importe qui se trouve devant le filet, le plus important est d'obtenir la victoire.»
Une fiche de .500
Même si Jérémy Manseau a redonné espoir à sa troupe en fin de partie, le Phoenix a su contenir ses adversaires dans les dernières minutes.
«C'était essentiel pour nous de gagner cette partie avant le match d'ouverture de samedi. Mes joueurs auront moins de pression. On a rarement gagné à Shawinigan, donc on l'apprécie encore plus», note Stéphane Julien.
«Après deux défaites sur la route, ça fait du bien de gagner sur une patinoire adverse, admet le capitaine Hugo Roy. On se présente à Sherbrooke avec trois points sur une possibilité de six. Le moral est meilleur, on a joué durant 60 minutes et on arrivera plus confiant au Palais des sports samedi.»
Les chiffres au tableau des tirs au but décrivent mieux l'histoire de la partie que le pointage. Lucas Fitzpatrick a bloqué 31 lancers contre 17 pour Cregan.
Bref, la troupe sherbrookoise a été fouettée et l'ancien Cataracte Mathieu Olivier a eu son mot à dire dans cette détermination collective.
«Je me suis levé dans le vestiaire avant la partie à la demande de notre entraîneur. Il faut croire que mon discours a bien préparé notre équipe», lance en riant le nouveau 20 ans du Phoenix.
En vitesse
Appelé en renfort, Nathael Roy n'a pas touché beaucoup à la glace mercredi. Le membre des Cougars du Collège Champlain a tout de même obtenu une mention d'aide sur le but de Robert. 
*****
Le Phoenix présentera son match d'ouverture ce samedi à 16 h contre les Saguenéens de Chicoutimi. Une fête d'avant-match aura lieu devant le Palais des sports dès 13 h.
*****
L'ancien Phoenix Gabriel Fontaine a été retranché mercredi par les Rangers de New York. Le Sherbrookois devrait évoluer dans la Ligue américaine de hockey cet hiver. Une première saison chez les professionnels pour l'attaquant de 20 ans.
*****
Liam O'Brien a été mis au ballotage par les Capitals de Washington. Celui qui a terminé sa carrière junior avec le Phoenix sans même avoir disputé une seule partie espérait se tailler un poste sur un trio de soutien.