Stéphane Julien

Julien: «On a notre destin entre les mains»

Le Phoenix de Sherbrooke devra opérer un tour de force à un moment charnière de sa saison s'il ne veut pas se réveiller dimanche pratiquement évincé des séries.
Après son match contre les Saguenéens de Chicoutimi jeudi soir, au Palais des sports, la troupe de Stéphane Julien affrontera coup sur coup les Voltigeurs de Drummondville vendredi et samedi, lors d'une série aller-retour opposant deux équipes qui luttent désespérément pour l'une des dernières places donnant accès aux rondes éliminatoires.
« C'est un des moments les plus importants de la saison, opine l'entraîneur-chef Stéphane Julien. Je pense qu'on a notre destin entre les mains en fin de semaine. Ce sont trois grosses parties auxquelles on peut s'accrocher pour les séries. On n'a pas été très dur physiquement lors des entraînements pour que les gars soient en 100 %. Ce ne sera pas facile, mais on a eu quelques jours de congé, les batteries sont chargées et les gars sont motivés. »
Avec six matchs à jouer, Sherbrooke se trouve toujours au 17e rang de la LHJMQ, quatre points derrière les Voltigeurs, qui ont perdu 4 à 3 en surtemps contre les Cataractes de Shawinigan mercredi, et trois points derrière l'Océanic de Rimouski. Qui plus est, Rimouski fera face deux fois en autant de soirs au Drakkar de Baie-Comeau, qui a accentué son avance sur le Phoenix à six points en vertu d'une victoire de 3 à 2 sur les Tigres de Victoriaville mercredi. Deux défaites du Phoenix contre Drummondville, combinées à deux victoires de l'Océanic sur le Drakkar, pourraient donc s'avérer le dernier clou sur le cercueil des Oiseaux, un scénario que Stéphane Julien et ses hommes n'ont pas envisagé.
« Lutte à finir »
« Les gars connaissent l'enjeu des deux matchs contre Drummondville, mais on y va match par match, soutient le pilote sherbrookois. C'est une lutte à finir depuis un mois. On se concentre d'abord sur Chicoutimi. L'important pour l'instant, c'est d'aller chercher tous les points possibles. Oui, ça pourrait nous faciliter la tâche de gagner contre Drummond, mais c'est notre situation qui importe et il faut aller chercher des points pour l'améliorer. Il survient des surprises toutes les semaines et ça pourrait se jouer lors du dernier match de la saison. »
Pour obtenir les deux points contre les Sags, Julien enverra le gardien Brendan Cregan dans la mêlée, lui qui a bien fait dans la victoire de 5-4 en prolongation du Phoenix sur les Cataractes dimanche.
« Il a bien gardé les buts à Shawinigan, il est allé chercher une grosse victoire après trois défaites d'affilée et il le mérite. Evan va revenir devant le filet c'est certain, mais
Brendan gardait les buts avec confiance, il a fait les arrêts clés au bon moment et je pense qu'il méritait de se retrouver dans le match de demain [jeudi]. »
Le défenseur Yann-Félix Lapointe a quant à lui été rappelé pour remplacer Cody Donaghey, toujours incommodé par une commotion cérébrale.
MacDonald puni
Les spectateurs devraient également voir Anderson MacDonald disputer les trois périodes du match. Rappelons que lors du duel disputé à Shawinigan, le troisième buteur du Phoenix a été cloué au banc pour ne pas avoir respecté une entente interne entre lui et son entraîneur. Sans entrer dans les détails, Julien a simplement évoqué que les valeurs de l'organisation priment sur le reste.
« C'est dur pour un entraîneur de faire respecter des choses si tu laisses aller pour certains joueurs. Je comprends l'enjeu de chaque match, mais on a fait un gros travail depuis l'an passé pour avoir une nouvelle philosophie, une nouvelle structure et bien intégrer les joueurs avec un sentiment d'appartenance. C'est difficile de prendre une décision comme ça, mais au bout de la ligne, quand tu veux le respect des autres joueurs, il faut que ça se fasse. »