Judes Vallée

Judes Vallée choisit ses bagarres

Pas de crise, pas d'entraînement punitif, l'atmosphère autour du Phoenix jeudi matin était au calme... même un peu plus calme qu'on le ressent habituellement à l'entraînement. D'accord, on a débuté la séance d'entraînement une heure plus tard, soit vers 9 h 35, mais quelques joueurs, les plus jeunes défenseurs, avaient commencé à patiner, à prendre des tirs et à s'échanger des rondelles depuis un peu avant 9 h. Vers 10 h 10, tout le monde est rentré au vestiaire pour une rencontre d'équipe avec les entraîneurs. En sortant de la réunion certains ont voulu retourner patiner, mais les employés de la ville avaient déjà commencé à refaire la glace...
« La pratique a été courte parce qu'on choisit nos bagarres. Avec cette génération de jeunes, il faut discuter, a admis l'entraîneur Judes Vallée. Ce matin, on avait besoin de se parler. » Vallée et son adjoint Benoit Desrosiers avaient commencé les rencontres individuelles avant la séance d'entraînement et devaient les compléter après. « Il faut s'assurer que chacun connaît bien son rôle et on veut aussi les entendre sur ce qui se passe présentement. »
Sans dévoiler sur quoi portaient les discussions exactement, Vallée a relevé que les joueurs avaient aussi leurs explications et qu'ils voyaient les mêmes choses que les entraîneurs.
À jaser avec certains joueurs, il devenait clair qu'on a discuté de vouloir'. « Le mot important dans tout cela est vouloir, affirme Daniel Audette, celui par qui passe toute l'attaque du Phoenix depuis quelques semaines. Je suis certain que je ne suis pas le seul à vouloir au sein de cette équipe, mais nous ne voulons pas tous en même temps. Pour s'en sortir, il faut demeurer positifs, se présenter prêts au prochain match et vouloir le gagner. »
« Les Tigres viennent d'en gagner 10 en ligne. Ils sont sur une bonne lancée parce qu'ils jouent avec intensité et confiance. »
Le Phoenix devra aussi éviter de penser que les choses seront plus faciles ce soir à Victoriaville. « Les Tigres viennent d'en gagner 10 en ligne. Ils sont sur une bonne lancée parce qu'ils jouent avec intensité et confiance », fait remarquer Judes Vallée tout en précisant que le match de dimanche ne sera pas plus facile, face aux très rapides Remparts de Québec.
« Si on regarde notre calendrier d'ici la fin de la saison, on se retrouve devant le mont Everest, ajoute-t-il. La seule façon de nous en sortir sera de jouer en unité, c'est ce qui fera la différence. »
Ce soir à Victoriaville, le Phoenix retrouvera son vétéran gardien Francis Desrosiers qui en sera à son premier match depuis le 29 décembre. On se souvient qu'il s'est blessé à la cheville pendant le congé du Jour de l'An
Hier, on s'attendait à ce que ce soit lui qui affronte les Tigres ce soir. Mais on ne sait jamais ce qui peut se produire... Lui se dit prêt. « J'ai eu de bons entraînements aujourd'hui (hier) et au cours des derniers jours. Tout va bien et j'ai hâte d'effectuer mon premier arrêt », confiait-il hier.
Ce sera aussi soirée de retrouvailles pour l'attaquant Jean-François Plante qui disputera son premier match contre le Phoenix depuis l'échange du 7 janvier.