Le nouvel attaquant du Phœnix Charles-Antoine Roy n’a pas perdu de temps pour se faire de nouveaux amis au Palais des sports. L’ancien capitaine des Olympiques de Gatineau a compté un but et récolté trois mentions d’aide dans la victoire de 5-2 du Phœnix sur les Huskies de Rouyn-Noranda, jeudi soir.

Entrée réussie pour Roy

Le nouvel attaquant de 20 ans Charles-Antoine Roy a fait bonne impression à son premier match dans l’uniforme du Phœnix, qui a facilement vaincu les Huskies de Rouyn-Noranda jeudi soir par la marque de 5 à 2.

L’ancien capitaine des Olympiques de Gatineau a réussi son entrée au Palais des sports en obtenant quatre points dans la victoire des siens.

À son retour au jeu après avoir soigné une blessure, Samuel Poulin s’est également inscrit à la marque en comptant le tout premier but du Phœnix. Charles-Antoine Roy a pour sa part obtenu la première étoile du match grâce à son but et ses trois mentions d’aide.

« Je crois que je n’ai jamais obtenu quatre points de toute ma carrière junior, a confié Charles-Antoine Roy, acquis en début de semaine. Je suis vraiment content de ma soirée. La communication était bonne avec Benjamin Tardif et Nathaël Roy. C’est plaisant de jouer à Sherbrooke. Notre club est très compétitif. La rondelle circule bien. Même si nos 40 dernières minutes ont été plus difficiles, c’était déjà mieux qu’à Gatineau! »


« On avait beaucoup d’énergie, mais à 4-0 en deuxième période, on a commencé à tricher. »
Stéphane Julien

Jaxon Bellamy et Alex-Olivier Voyer ont également déjoué Zachary Émond en première période pour ainsi offrir une confortable avance de quatre buts aux locaux.

Moins hargneux, le Phœnix a par la suite vu les Huskies réduire la marque lorsque Samuel Régis a eu le meilleur sur Samuel Hlavaj en deuxième période.

Alexis Arsenault a bien tenté de remettre son équipe dans le match en marquant lors de la troisième période, mais le travail du Phœnix au premier vingt aura été suffisant pour vaincre la Meute.

« Les cinq premières minutes ont été difficiles et par la suite, notre désavantage numérique a rapporté deux gros buts en première période, a noté l’entraîneur Stéphane Julien. On avait beaucoup d’énergie, mais à 4-0 en deuxième période, on a commencé à tricher et à jouer avec trop de confiance, ce qui a entraîné des erreurs. Heureusement, Hlavaj a fait les gros arrêts. »

Notons que Samuel Richard s’est montré parfait sur 29 tirs en prenant la relève de Zachary Émond après 20 minutes de jeu.

Nathaël Roy a finalement complété la marque dans un filet désert sur une passe de Charles-Antoine Roy.

Poulin et Hlavaj à la recherche de leurs repères

Revenu du Championnat mondial de hockey junior, Samuel Hlavaj a bloqué 25 des 27 tirs reçus.

« C’était une belle expérience en République tchèque, raconte le gardien. J’aurais cependant espéré voir notre équipe jouer mieux. Parfois, il manquait un peu d’effort. On misait sur quelques jeunes joueurs. Ce soir, c’était un peu différent. J’étais mêlé parfois avec mes angles en jouant sur une surface de jeu plus petite. »

Si Samuel Poulin a marqué le premier but, le capitaine ne semblait pas satisfait de son retour au jeu et comptait bien se reprendre vendredi soir au Palais des sports face aux Foreurs de Val-d’Or :

« Après notre grosse première période, on a ralenti et on pensait que ça allait être facile. J’étais content de revenir au jeu. Je cherchais un peu mes repères après un mois d’absence, mais ça va revenir vite au courant de la fin de semaine. J’ai bien commencé la partie, mais j’ai trouvé ça plus dur par la suite. »

« C’était plus difficile pour lui ce soir, après une absence d’un mois, a observé Stéphane Julien concernant Poulin. Ce n’est pas de la mauvaise volonté. On a toutefois besoin de notre capitaine. Il a commis des revirements, mais il doit retrouver le rythme. »