Les bons efforts du gardien Evan Fitzpatrick pour contrer les meilleurs attaquants des Tigres n'ont pas suffi pour permettre au Phoenix de remporter la victoire au Palais des sports vendredi.

Encore blanchi à domicile

Pour un deuxième match consécutif, le Phoenix n'a pu trouver le fond du filet au Palais des sports. Après sa défaite de 3 à 0 contre Charlottetown samedi dernier, les Sherbrookois ont été blanchis au compte de 2 à 0 par les Tigres de Victoriaville.
Les 2678 spectateurs ont néanmoins eu droit à un vrai match de séries éliminatoires vendredi :
« L'espace était difficile à gagner sur la glace ce soir, explique Pascal Laberge des Tigres. On ne voulait pas perdre contre le Phoenix et on n'a pas pris Sherbrooke à la légère. »
« En première période le jeu était ouvert, souligne l'entraîneur des Tigres, Louis Robitaille, mais par la suite les deux équipes ne se donnaient pas un seul pouce et je suis fier de ma brigade défensive et de mon gardien. L'important, c'était de contenir le Phoenix lors de ses avantages numériques et c'est ce qu'on a fait, ce qui a permis à notre équipe de gagner ce soir. »
Après avoir vu le Phoenix rater de nombreuses chances de compter en première période, Ivan Kosorenkov a inscrit les siens au tableau indicateur grâce à un laser dans le haut du filet.
Félix Lauzon a complété la marque dans un filet désert en fin de troisième période.
« On avait les deux pieds dans le béton, indique le pilote des Oiseaux, Stéphane Julien. On était toujours deuxième sur la rondelle. Ce n'était que 1-0 en début de troisième et on voulait saisir cette chance en nivelant la marque, mais on n'a pas rivalisé comme on aurait dû et je suis déçu de la façon dont les gars ont joué, surtout après le bon week-end que notre équipe avait connu la semaine dernière. »
« On n'a pas disputé un bon début de match, admet Anderson MacDonald. On n'était pas sur les retours de lancer et rien n'entrait dans le filet. La rondelle ne roulait pas pour nous. Il faudra se regrouper pour la partie contre les Mooseheads samedi. »
Yaroslav Alexeyev a raté à lui seul deux buts ouverts.
« Ça peut arriver, confie Stéphane Julien. Mais on avait le momentum et on aurait dû le garder. Notre prise de décisions était mauvaise. Tout le monde a manqué de concentration, sauf Evan Fitzpatrick. Notre gardien a été excellent et semblait confiant. S'il joue chaque match de cette façon, on sera contents. »
Povall et Fitzpatrick se dressent
Les deux gardiens ont joué un rôle déterminant vendredi soir.
« La seule bonne nouvelle de notre côté, c'est que Fitzpatrick est dans sa zone de confort et il nous donne une chance de gagner presque chaque soir, précise Luke Green. On devrait suivre son exemple en étant aussi concentrés que lui. »
« On est reconnus pour marquer beaucoup de buts, estime Stéphane Julien. Les chances de compter étaient là. Mais on n'a pas été opportunistes devant James Povall. Malgré nos deux parties sans buts, ça ne m'inquiète pas du tout. »
Notons que Fitzpatrick a fait face à 35 tirs et que Povall a été parfait sur les 24 tirs reçus.
En vitesse
À défaut d'avoir marqué, le Phoenix a distribué de nombreuses mises en échec vendredi soir : 33 pour les Sherbrookois contre 19 seulement pour les Tigres.
*****
Chase Harwell était de retour au Palais des sports pour y affronter son ancienne équipe : « On est sortis de la bonne façon. C'était spécial de porter un uniforme différent au Palais des sports. J'étais très concentré. Je ne voulais pas blaguer avec mes coéquipiers, sinon je n'aurais pas joué mon type de partie. »
*****
La rencontre de samedi après-midi contre les Mooseheads d'Halifax sera présentée exceptionnellement à 15 h au lieu de 16 h puisqu'elle doit être télédiffusée avant la présentation du concours d'habiletés tenu dans le cadre du Match des étoiles de la LNH.
*****
Luke Green espère que le Phoenix livrera une meilleure performance samedi contre Halifax : « Halifax est une équipe jeune qui peut marquer beaucoup de buts grâce à son talent et on a besoin de ces deux points pour grimper au classement. C'est tellement serré cette saison dans la LHJMQ. »
« On visait les quatre points ce week-end », ajoute pour sa part Benjamin Tardif, déçu du résultat de vendredi soir.