Les joueurs de deuxième année, comme Félix Robert, connaissent du succès au camp du Phoenix de Sherbrooke.

Deux vétérans en danger

Après avoir vu les recrues se livrer de bonnes bagarres pour obtenir un poste avec le Phoenix de Sherbrooke, cette fois, ce sera au tour des jeunes vétérans de lutter férocement afin de conserver leur poste puisque l'entraîneur Stéphane Julien doit retrancher lundi deux attaquants ayant déjà porté l'uniforme bleu et crème.
La direction sherbrookoise a un heureux problème entre les mains. L'offensive sherbrookoise jouit d'une belle profondeur, ce qui force le pilote des Oiseaux à remercier deux joueurs d'expérience.
Tout indique que Félix Robert, Simon Lefebvre, Brock McLeod, Benjamin Tardif, Jason Imbeault et Nicolas Roy lutteront afin de compléter la brigade offensive. Notons que le robuste Ryan Donovan et l'Ontarien Cameron Robinson ont été remerciés à la suite du gain de 6 à 2 samedi après-midi contre les Voltigeurs de Drummondville au Palais de sports.
Le défenseur de 17 ans Jonathan Lortie rejoint pour sa part le Blizzard du Séminaire St-François après avoir été obtenu dans la transaction du gardien William Giroux, maintenant avec les Olympiques de Gatineau.
« MacKinnon, Robert, Nicolas Roy et Benjamin Tardif sont tous arrivés au camp en forme et avec plus de maturité, constate Stéphane Julien. Je suis content de voir MacKinnon aussi confiant sur la glace et c'est important. Il y avait une belle chimie entre MacKinnon, Robert et la recrue Bailey Peach. »
Félix Robert (un but, deux passes) et Evan MacKinnon (trois buts, une passe) ont fait la barbe aux recrues de Drummondville, qui étaient nombreuses dans l'alignement. Thomas Grégoire a connu un excellent match avec trois mentions d'aide, tout comme Evan Fitzpatrick, qui disputait pour sa part une première partie préparatoire. Ce dernier a bloqué 38 des 40 tirs dirigés vers lui.
« J'ai parlé à plusieurs joueurs cet été et ils réalisaient à quel point le défi était grand et que les postes disponibles étaient rares, confie Julien. Avant de quitter les joueurs pour l'été, on fait nos recommandations aux gars et MacKinnon a bien écouté nos conseils. Il a un talent fou, mais il devait mettre les efforts durant la pause estivale, ce qu'il a fait comme plusieurs autres joueurs. »
« Notre entraîneur aura des décisions difficiles à prendre, affirme le gardien Evan Fitzpatrick. Plusieurs jeunes joueurs ont connu un excellent camp, comme MacKinnon qui collectionne les points depuis le début du camp. Il est plus rapide et les joueurs de deuxième année sont passés à l'étape suivante et ont bien progressé. »
« Je dois continuer d'apprendre et de travailler fort, le succès suivra par la suite », note MacKinnon.
Également rendu à sa deuxième saison, Félix Robert se démarque aussi à l'offensive.
« Je me suis présenté au camp sans être certain d'avoir ma place et j'ai été très motivé grâce à ça. Je ne pouvais pas me laisser trainer les bottines disons. Je suis content de voir que les jeunes de notre équipe ont du talent même si la compétition est féroce au camp, mais ce n'est qu'une bonne nouvelle pour l'équipe parce que je souhaite que le Phoenix connaisse une bonne saison. Je craignais de perdre ma place, mais je connais un excellent camp et je veux continuer d'avoir un rôle offensif. »
Complet en défensive
C'est à 10 h lundi que le Phoenix confirmera son alignement officiel. Le pilote sherbrookois a déjà annoncé que Jean-Mathieu Lavoie et Alexandre Joncas ont gagné leur poste à la ligne bleue du Phoenix. Avec la présence de Luke Green, Thomas Grégoire, Vincent Lampron, Yann-Félix Lapointe, Olivier Crète-Belzile, la brigade défensive est maintenant complète. Il ne reste qu'à clarifier la situation de Johnatan Legault, qui pourrait quitter l'équipe si Hugo Roy ne fait pas le saut chez les professionnels. Rappelons que les formations de la LHJMQ ne peuvent compter sur plus de trois joueurs de 20 ans. « Je ne pouvais pas laisser passer Joncas, admet Stéphane Julien. Il se donne à fond. Il ne disputera peut-être pas toutes les parties, mais il est mature pour son âge, il est monté sur un bloc de béton et il travaille tellement fort. »
Or, Jocelyn Thibault pourrait procéder à une transaction lundi matin.
« Si notre équipe a la chance d'ajouter un défenseur d'expérience, on sautera peut-être sur l'occasion », mentionne Stéphane Julien.
En vitesse
Le gardien du Phoenix Evan Fitzpatrick s'est dit grandement impressionné par le talent des deux joueurs repêchés en première ronde par sa formation au dernier encan de la LHJMQ, Samuel Poulin et Bailey Peach: «Poulin est très spécial. Il marquera de nombreux buts dans cette ligue. Il est un joueur complet. Ça lui prendra quelques parties avant d'être complètement à l'aise, tout comme Bailey Peach, qui m'a aussi impressionné durant le camp.»
Evan Mackinnon a complété un tour du chapeau samedi, terminant ainsi sa journée de travail avec quatre points: «J'ai profité de mes chances et j'ai tellement reçu de belles passes ce soir, a souligné MacKinnon, qui disputera sa deuxième saison dans la LHJMQ. J'étais bien entouré sur la glace. Je dois me faire davantage confiance, utiliser ma rapidité et tirer encore plus. Je dois ainsi prouver que je peux être un joueur d'impact cette saison.»
La prochaine partie du Phoenix aura lieu le vendredi 8 septembre à Victoriaville contre les Tigres. Le Phoenix sera de retour au Palais des sports le dimanche 10 septembre pour y affronter une fois de plus les Tigres.
Jérémy Roy ne participera pas au camp de l'Armada de Blainville-Boisbriand. L'ancien défenseur du Phoenix espère en fait jouer chez les professionnels. Âgé de 20 ans, Roy aurait pu disputer une dernière saison dans la LHJMQ. Le membre des Sharks de San Jose n'aura donc fait que passer avec l'Armada en disputant seulement dix parties.