Le recruteur-chef du Phœnix, Alain Préfontaine, et le directeur général Jocelyn Thibault se disaient heureux de pouvoir encore sélectionner en deuxième ronde des joueurs se retrouvant assez haut dans leur liste ayant été ignorés en première ronde.
Le recruteur-chef du Phœnix, Alain Préfontaine, et le directeur général Jocelyn Thibault se disaient heureux de pouvoir encore sélectionner en deuxième ronde des joueurs se retrouvant assez haut dans leur liste ayant été ignorés en première ronde.

Des joueurs ciblés encore disponibles pour le Phœnix 

SHERBROOKE — La première ronde du repêchage 2020 de la LHJMQ n’a peut-être pas été présentée au Palais des sports comme prévu avant la pandémie, mais elle réservait tout un spectacle malgré tout grâce à quelques rebondissements. Alors que le Phœnix se trouvait plutôt dans le siège de spectateur vendredi soir en ne possédant pas de choix de premier tour, les Olympiques de Gatineau et les Foreurs de Val-d’Or ont profité de l’occasion pour voler la vedette. 

Le coup d’éclat du repêchage revient aux Foreurs, qui ont mis la main sur Jakob Pelletier des Wildcats de Moncton. En plus d’offrir un choix de 4e ronde en 2022, les Wildcats ont reçu en échange le 8e choix total de 2020, un choix de 1re ronde en 2021, une sélection de 2e tour en 2021, un choix de 5e ronde en 2020 et l’espoir Mathis Cloutier. 

La 8e sélection de l’encan 2020 n’est pas demeurée longtemps dans la banque des Wildcats, qui l’ont aussitôt échangée aux Olympiques de Gatineau contre trois choix importants. 

Les Olympiques ont ainsi égalé un record appartenant à l’Océanic de Rimouski en parlant à quatre reprises lors des huit premières sélections (1-2-4-8). 

Pendant ce temps, le Phœnix n’a jamais pu transiger afin d’obtenir un choix de première ronde en 2020. 

« Le prix à payer était très cher. On l’a vu en première ronde lorsque quelques équipes ont dû débourser beaucoup pour grimper au classement. Est-ce que ce sera intéressant d’essayer de sélectionner plus rapidement en deuxième ronde? Peut-être! » affirme le directeur général Jocelyn Thibault. 

La bonne nouvelle pour le Phœnix : plusieurs joueurs ciblés par l’organisation sherbrookoise demeurent disponibles. 

« Il y a encore d’excellents joueurs, dont certains qui sont sur notre liste, et c’est ce qui nous rend de bonne humeur ce soir, admet le DG sherbrookois. Les choses se déroulent bien pour nous. L’avenir nous confirmera qu’il y a des jeunes qui seront sélectionnés en 2e, 3e et 4e rondes qui auraient dû être choisis en 1re ronde. C’est ce genre de repêchage auquel on a droit cette année. »

Installé sur l’une des patinoires du Complexe Thibault GM, Jocelyn Thibault était entouré de son adjoint, des recruteurs, des entraîneurs et du reste du personnel afin de regarder sur un grand écran l’action en direct pendant un peu moins de trois heures par le biais du compte YouTube de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

« On retiendra certainement l’échange de Jakob Pelletier et les quatre choix des Olympiques dans les huit premières sélections de 2020. Gatineau a volé le spectacle », soutient Thibault. 

De la profondeur à toutes les positions

Le plan de match de samedi du Phœnix pour les rondes 2 à 14 est fort simple : s’améliorer à toutes les positions en espérant tomber sur un joueur capable d’aider la formation dès la saison prochaine. Autant à l’attaque qu’en défensive ou devant les buts. 

« Il faudra encore attendre 16 sélections en deuxième ronde avant de parler pour la première fois. On regardera la possibilité d’avancer ou même de reculer. Ce serait plaisant de pouvoir aussi transiger pour aller chercher un peu plus d’expérience, mais on n’a pas nécessairement les munitions dans notre banque de repêchage pour aller chercher des joueurs d’impact. Et puis il nous restera aussi la période de transactions du camp d’entraînement pour effectuer des échanges. On aura finalement la possibilité de transiger aux Fêtes, alors rien ne presse pour le moment », clarifie Jocelyn Thibault. 

C’est ainsi que le Phœnix espère avoir une liste bien différente de celle de ses adversaires. 

« Il y a eu quelques surprises en première ronde. Des joueurs que j’aime beaucoup ont été repêchés tardivement, d’autres que j’aimais moins ont été repêchés rapidement. On espère que ce soit encore le cas samedi lors des rondes suivantes. C’est la beauté de la chose durant un repêchage : personne n’a la même liste! »

Le Phœnix sélectionnera une fois en 2e ronde (37e choix), deux fois en 3e ronde (56e et 58e) et possède aussi pour l’instant des choix en 4e, 5e, 6e, 8e, 9e, 11e, 12e (deux fois), 13e et 14e rondes. Le repêchage reprendra à 9 h et les amateurs peuvent suivre le tout sur le site Internet de la LHJMQ ou sur les réseaux sociaux.

Des joueurs comme Justin Côté, classé 6e par la Centrale de soutien au recrutement, sera encore disponible tout comme le gardien des Cantonniers de Magog Rémi Delafontaine (29e) et le défenseur du Collège Stanstead Ryan Hopkins (23e).