Michael Lundholm a frappé à la porte.

Dea règle le cas du Phoenix en prolongation

L'attaque massive du Phoenix a produit trois buts, mais Jean-Sébastien Dea en a compté trois à lui seul, dont le but vainqueur en prolongation, pour mener les Huskies de Rouyn-Noranda à une victoire de 4-3 sur le Phoenix de Sherbrooke devant 2575 amateurs déçus, mais qui se sont régalés une fois de plus devant la qualité du spectacle offert.
Il a fallu aller en prolongation après que les visiteurs aient marqué le seul filet du troisième engagement pour égaler la marque 3-3. De son côté, le Phoenix avait comblé un déficit de deux buts et pris les devants en période médiane en réussissant trois buts en avantage numérique. Une fois de plus Daniel Audette avait été au coeur de l'action en marquant un et en préparant les deux autres.
Le Phoenix a mis du temps à contenir l'attaque des Huskies qui a dominé le premier vingt en marquant deux buts, mais surtout en obtenant 16 tirs contre 6 seulement pour le Phoenix.
Le gardien Maxime Lagacé qui en était à un quatrième départ de suite a bien fait dans l'ensemble, mais il a accordé un long retour qui a conduit au premier but de la rencontre inscrit par Antoine Waked. Un peu plus tard dans l'engagement, Lagacé n'a pu contrôler avec sa mitaine une rondelle bondissante que Jean-Sébastien Dea a récupérée derrière le filet pour revenir devant prendre le gardien de vitesse.
Le gardien sherbrookois a toutefois eu l'occasion de se reprendre sur Dea en début de période médiane quand le joueur des Huskies s'est moqué de la défensive pour se présenter seul, mais Lagacé à fait l'arrêt avec la jambière, privant les visiteurs d'un but et d'une priorité de 3-0.
Le Phoenix a pu créer l'égalité en début de période médiane avec deux buts réussis en avantage numérique après que le même Dea ait écopé deux fois d'une mineure pour bâton élevé. Daniel Audette a eu besoin de huit seconde pour inscrire un premier filet. De retour au jeu, Dea a dû reprendre le chemin du cachot pour la même infraction. Cette fois, Jérémy Roy a pu déjouer Alexandre Bélanger.
Pendant que le Phoenix arrachait un troisième filet en avantage numérique dans l'engagement, Maxime Lagacé a réussi plusieurs bons arrêts pour garder ses coéquipiers dans le match. Il y avait chez les Huskies, un certain Jean-Sébastien Dea qui tentait de racheter ses deux pénalités coûteuses.
Après les Huskies, ce sera au tour des Foreurs de Val-d'Or de s'amener au Palais des sports samedi après-midi.
Texte complet dans La Tribune de samedi.