À l’image du défenseur Olivier Crête-Belzile, le Phoenix s’est fait renverser par l’Armada vendredi soir.

Barré-Boulet se charge du Phoenix

Le Phoenix affrontait non seulement la meilleure équipe du circuit, mais aussi le meilleur joueur de la LHJMQ vendredi soir à Boisbriand. Et c’est justement Alex Barré-Boulet qui a pris les choses en main pour l’Armada grâce à une prestation de quatre points dans une victoire de 7-4 pour les locaux.

Les Sherbrookois ont une fois de plus accordé trop de buts sur la route. Après une défaite de 8-0 contre les Voltigeurs et un revers de 7-5 à Gatineau, les hommes de Stéphane Julien ont encore été généreux face à un coriace adversaire. Résultat : 22 buts concédés lors des leurs trois dernières sorties à l’étranger.

Et contrairement à son duel face aux Voltigeurs, le Phoenix a pourtant répondu présent contre l’Armada.

« On a quand même été solides ce soir, a constaté l’entraîneur Stéphane Julien. On a bien travaillé, mais les erreurs individuelles ont coûté la victoire et on ne peut pas se le permettre contre le meilleur club de la ligue. C’était le jour et la nuit comparativement à samedi dernier à Drummondville. Ce soir, on a surtout compris pourquoi Barré-Boulet est le premier pointeur et de loin. »

Match de fous
Le Phoenix a frappé tôt dans le match par l’entremise de son capitaine Hugo Roy. La réplique a toutefois été cinglante. À ses deux premiers tirs, l’Armada a déjoué Reilly Pickard sur des attaques d’Alexander Katerinakis et Alexandre Alain.

Félix Robert a remis les compteurs à zéro en avantage numérique, mais une pénalité à Samuel Poulin a ouvert la porte à la meilleure formation en avantage numérique : Barré-Boulet en a alors profité pour redonner les devants aux siens.
Si Thomas Grégoire a montré la sortie à Mikhail Denisov, Katerinakis a une fois de plus touché la cible : 4-3 Armada.

Après avoir regagné son vestiaire, Mathieu Olivier a fait preuve de caractère en nivelant la marque à son retour au jeu. Or, Rémy Anglehart a terminé cette période de fou avec le cinquième but de l’Armada, trente secondes plus tard.

« Trop d’erreurs »

En troisième période, Samson s’est dressé devant le Phœnix et Barré-Boulet a complété sa soirée de travail avec un deuxième but, suivi de Joël Teasdale qui a anéanti les chances des visiteurs.

« On était un peu rouillés, admet le pilote de Blainville-Boisbriand, Joël Bouchard. J’ai toutefois laissé aller mes joueurs ce soir. J’ai retrouvé notre cohésion habituelle, mais notre gardien n’a pas été assez bon. Ça peut arriver. »

« On est sortis de la bonne façon, on a commis des erreurs et on a été punis au mauvais moment, a avancé Mathieu Olivier. C’est une défaite d’équipe. Il fallait jouer une bonne partie contre l’Armada et malgré la défaite, ce fut tout de même le cas. »

« Tout le monde est fâché, parce que personne n’aime perdre ici. Je suis d’accord avec mes coéquipiers : trop d’erreurs de notre part. Ç’a coûté la victoire » , a confirmé Marek Zachar.

Chose sûre, le Phoenix promet de rebondir samedi à 15 h contre les Remparts de Québec.

« Donner trois échappées à l’Armada en espérant gagner, ça ne se fait pas, confie Yann-Félix Lapointe. Reilly n’est pas à blâmer. L’Armada a du talent et s’est montré opportuniste. Contre les Remparts, il faudra faire attention aux détails pour gagner notre match. »

En vitesse

Kolby Jonhson a renoué avec l’action vendredi soir. Connor Senken a été laissé de côté. Quinn Hanna a dû ronger son frein après avoir commis une bévue importante contre l’Armada. Reste à voir si Stéphane Julien reviendra avec la même formation contre les Remparts.

*****

Le Phœnix s’est montré plus discipliné qu’à Drummondville, mais les trois punitions obtenues ont été coûteuses : l’Armada en a profité à deux occasions.

*****

Reilly Pickard est demeuré devant son filet malgré les sept buts accordés sur 30 tirs. Le Phœnix dispute deux rencontres en 18 heures et ce ne serait pas étonnant de voir Brendan Cregan être envoyé devant le but samedi à 15 h contre les Remparts.

*****
Ce sera jour de première dans la LHJMQ et au Palais des sports, samedi après-midi. Un mariage aura lieu à 13 h dans l’amphithéâtre sherbrookois, deux heures avant la présentation de la partie entre Québec et Sherbrooke. Guillaume Corriveau et Véronique Richard uniront leur amour devant famille,amis… et partisans! Leur souhait : une victoire des Oiseaux.