Le Phœnix tentera de poursuivre sur sa belle lancée en affrontant les deux formations abitibiennes en fin de semaine au Palais des sports.

Au tour des Foreurs et des Huskies

Surfant sur une vague de succès, le Phœnix tentera de poursuivre sur sa belle lancée en affrontant les deux formations abitibiennes en fin de semaine au Palais des sports : un match de quatre points samedi contre les Foreurs et un défi imposant le lendemain face aux Huskies, l’une des puissances du circuit Courteau.

Après 24 matchs disputés, les Foreurs occupent le 12e rang, à un seul point du Phoenix, qui a un joué un match de plus. L’équipe de Val-d’Or était toutefois à Shawinigan vendredi soir.

« Les Huskies seront à Drummondville samedi et nous devons profiter du fait que nos deux prochains adversaires seront probablement fatigués lorsqu’ils se présenteront à Sherbrooke afin de poursuivre leur voyage sur la route. Ces deux équipes sont dans notre division et on se doit de battre ces formations afin de grimper au classement », note le pilote des Oiseaux, Stéphane Julien.

Postée au troisième rang de la LHJMQ, la Meute devrait offrir une franche opposition aux Sherbrookois.

« C’est une partie baromètre pour nous. On a obtenu sept points sur une possibilité de huit lors des quatre derniers matchs et on a retrouvé le chemin de la victoire au Palais des sports. On ne pouvait pas demander de meilleures circonstances afin d’accueillir les Huskies de Rouyn-Noranda à Sherbrooke. Il est toujours difficile d’aller chercher des points en Abitibi, alors on doit leur donner ça difficile lorsqu’ils nous visitent », estime Stéphane Julien.

Avant tout, le Phoenix ne devra pas sous-estimer les Foreurs.

« Étienne Montpetit est un gardien dominant et on devra trouver un moyen de le battre. Il faudra neutraliser leur excellent défenseur David Noël, qui possède tout un tir. Ensuite, on s’attardera aux Huskies », poursuit Julien.

Brendan Cregan sera le gardien partant samedi. Le Phoenix comptera aussi sur le retour du défenseur Yann-Félix Lapointe, qui ne présente plus de symptômes de commotion cérébrale.

« Les joueurs comprennent maintenant que la discipline est importante afin d’aller chercher de gros points et j’espère les voir éviter le banc de punition afin de continuer à récolter des points au classement. On est allés chercher une belle victoire en prolongation mercredi à Gatineau. On ajoute de l’expérience en banque et de la maturité. Ces parties-là seront importantes lorsque viendra le moment de répéter l’exploit. C’est ce qui fait la différence entre un top 8 et le fond du classement », rappelle Stéphane Julien.