Alex D’Orio sentait le caoutchouc en sortant du Palais des sports mercredi soir à la suite d’une défaite de 6-1 des Sea Dogs contre le Phoenix.

Alexeyev explose contre les Sea Dogs

La pire équipe du circuit a tenu tête au Phoenix durant près de deux périodes, jusqu’à ce que Yaroslav Alexeyev sorte de sa coquille en marquant trois buts en 14 minutes de jeu pour ainsi offrir un gain de 6-1 aux Sherbrookois contre les Sea Dogs de Saint-John.

À un certain moment, les 1500 spectateurs qui s’étaient déplacés le soir de la Saint-Valentin se demandaient si les Sea Dogs n’allaient pas jouer le même tour que les Olympiques de Gatineau dimanche dernier.

Même si les locaux multipliaient les tirs vers le Sherbrookois Alex D’Orio, la marque n’était que de 0-0 ou 1-1 pendant une bonne partie de la rencontre.

« Quand j’ai vu l’attaque exploser, ça m’a soulagé parce que j’étais un peu stressé au début », a lancé le gardien Thommy Monette, qui disputait une première partie dans la LHJMQ avec l’absence de Reilly Pickard.

« On ne veut rien enlever aux Sea Dogs, mais on aurait dû débloquer plus tôt, estime l’entraîneur Stéphane Julien. C’a pris un peu de temps avant d’aller chercher le troisième but, qui a initié cette série de buts marqués en fin de rencontre. Tout le monde a été bon, les chances de marquer étaient là et ce n’était qu’une question de temps avant de voir notre club prendre une belle avance. »

Aucune inquiétude

Comme à son habitude, le Phoenix a tenu le gardien adverse occupé avec 47 tirs au but.

Hugo Roy a été le premier à toucher la cible au second vingt et Ostap Safin a rapidement répliqué avec une magnifique pièce de jeu.

Le Russe a alors pris les choses en mains en marquant le deuxième but des siens à la suite d’une belle séquence défensive menée par Olivier Crête-Belzile, qui a disputé un fort match.

En troisième période, Nicolas Roy a amorcé une poussée de quatre buts sans réplique au dernier tiers. Grégoire l’a imité et Alexeyev en a profité pour effectuer un deuxième et troisième but.

Hugo Roy a terminé la rencontre avec un but et deux mentions d’aide, tandis que Thommy Monette a bloqué 15 des 16 tirs reçus.

« C’était une belle soirée pour moi, a confié le Russe. Il s’agit de mon premier tour du chapeau dans la LHJMQ. C’était un match important. Nous avions besoin de ces deux points-là. À 0-0 ou 1-1, personne n’était inquiet. Il fallait continuer de travailler de la même façon tout simplement. On jouait bien, alors on savait que les buts allaient suivre. »

« C’était un match piège et les gars ont bien répondu, constate le capitaine Hugo Roy. On a marqué beaucoup de buts et ça donne confiance aux joueurs. On le savait que c’était une belle occasion de collectionner les buts et c’est qu’on a fait ce soir. »

Une première pour Monette

La recrue Thommy Monette se souviendra longtemps de cette partie.

« C’était quelque-chose! Je ne m’attendais pas à un sentiment aussi incroyable. Même si l’écart était grand, j’ai réalisé à la fin de la partie que c’était ma première victoire, ce qui est unique comme impression », a-t-il lancé.

« Monette a été excellent pour son premier match, estime son entraîneur, qui avait d’abord opté pour Brendan Cregan afin de protéger la cage des Oiseaux. Il n’avait pas l’air d’un gardien de 16 ans devant son but. Le moment était bien choisi pour lui permettre de disputer un premier match et il a bien répondu. »

Même son de cloche du côté de Hugo Roy.

« Il sera certainement un gardien numéro un chez le Phoenix un jour et c’est bien de le voir gagner à sa première sortie. Il a fait le travail quand c’était le temps. »

« J’ai eu un petit mot à dire dans cette victoire, mais les défenseurs ont surtout fait un excellent travail devant moi en coupant les passes, ce qui a réduit les chances de marquer. J’aimerais encore avoir une chance de garder les buts cette saison avec le Phoenix si l’occasion se présente, mais sinon, je patienterai jusqu’à l’année prochaine. »

De son côté, Alex D’Orio sentait encore le caoutchouc lors de son interview d’après-partie.

« J’ai été très occupé ce soir. On a été dans le coup jusqu’à la fin de la deuxième période, mais le Phoenix s’est réveillé en troisième et de notre bord, on a été indisciplinés et on n’a pu capitaliser sur nos chances de marquer. »

En vitesse

Après avoir gagné la Coupe du Président, le gardien des Sea Dogs Alex D’Orio goûte à une nouvelle réalité cette saison : « On a beaucoup de blessés, dont plusieurs vétérans. Il y a plusieurs jeunes au sein de l’équipe et on tente de rivaliser à chaque partie en essayant de surprendre parfois l’adversaire. Je suis certain que j’en sortirai grandi. L’an passé, j’ai appris d’une certaine façon avec une équipe gagnante, cette fois j’apprends différemment en recevant beaucoup de tirs au sein d’une formation plus jeune. »

////

Même si la fin du calendrier du Phoenix s’annonce plutôt facile, les Sherbrookois refusent de prendre les prochains adversaires à la légère. « Comme à Shawinigan vendredi prochain contre les Cataractes, on ne pouvait pas laisser les deux points à l’adversaire ce soir. On en a besoin pour grimper au classement », explique Hugo Roy.

////

Stéphane Julien se réjouissait du succès connu par Yaroslav Alexeyev mercredi soir : « Depuis les Fêtes, c’était un peu plus difficile pour lui, mais on dirait que ce soir il a retrouvé son énergie et c’est très positif pour lui et pour nous. »