La recrue Alexandre Joncas s'est illustrée durant le camp d'entraînement et force la main de l'état-major du Phoenix, à la recherche du meilleur candidat pour compléter sa brigade défensive.

Alexandre Joncas, révélation du camp

Le défi est grand. Le Phoenix doit remplacer la moitié de sa brigade défensive à la suite des différents départs. Trois recrues pourraient disputer la prochaine saison. Olivier Crète-Belzile et Yann-Félix Lapointe s'avèrent des choix évidents. Mais la révélation du camp, Alexandre Joncas, tient aussi à sa part du gâteau.
Repêché en quatrième ronde cet été à Saint-John, Joncas s'est pointé au camp du Phoenix avec la ferme intention de se tailler une place avec les Oiseaux dès ses 16 ans.
« Je me suis entraîné cinq fois par semaine. Je me sens en pleine forme et j'ai pris de la masse musculaire. Je me considère comme un défenseur physique et fiable. Mes premières passes sont sur la palette, je suis bon en relance offensive et je travaille toujours fort. J'ai senti après le repêchage que la porte était ouverte pour moi. Je tiens à faire toutes les petites choses sur la glace que d'autres ne sont pas prêts à faire », souligne le défenseur.
« On me l'avait décrit comme étant un défenseur très engagé dans le jeu, qui bloquait beaucoup de lancers et qui utilisait bien son gabarit, se souvient l'entraîneur Stéphane Julien. C'est exactement le joueur que j'ai vu durant le camp. Il a été très constant, il frappait et n'était pas nerveux avec la rondelle. Des jeunes défenseurs acharnés, robustes et fiables, il n'y en a plus beaucoup. »
Ce dernier confirme que l'auteur de 16 points en 28 matchs la saison dernière avec le Phénix du Collège Esther-Blondin dans le midget AAA est arrivé prêt au camp.
« Il est en forme. C'est un vrai petit bloc de béton! »
Un seul poste disponible
Si Hugo Roy demeure chez les professionnels, le vétéran de 20 ans Johnatan Legault devrait compléter le trio de 20 ans et la brigade défensive. Mais puisque seulement trois joueurs de 20 ans peuvent jouer pour la même équipe, si Roy revient dans le junior majeur pour sa dernière saison, Alexandre Joncas sautera sur l'occasion.
« Je sais que la chance est belle et je compte foncer. Chaque fois que j'ai eu une belle opportunité, je l'ai saisie dans le passé. Je veux percer l'alignement. D'ailleurs, j'adore mon expérience jusqu'à présent. On est bien traités. J'arrive dans le vestiaire et tout est déjà bien placé dans ma case. C'est vraiment spécial! »
Avec Crète-Belzile et Lapointe, Joncas pourrait compléter l'une des plus jeunes brigades défensives du circuit.
« J'étais très content de voir Crète-Belzile revenir au camp avec plus de maturité, comme Lapointe, estime Stéphane Julien. Ils ont pris confiance dans le midget AAA et dans le niveau collégial. Ces deux défenseurs ont amélioré tous les aspects de leur jeu en ayant beaucoup de temps de glace. »
Est-ce qu'une autre année dans un circuit inférieur pourrait être profitable pour Joncas, comme ce fut le cas pour les deux autres jeunes défenseurs retranchés tardivement la saison dernière?
« C'est vrai que la vitesse d'exécution n'est pas la même. L'intensité non plus. Ça frappe beaucoup plus souvent et beaucoup plus fort, mais je crois m'être bien adapté et je sens que j'apprends énormément ici », considère Joncas.