Dès les premiers instants de la rencontre, les Cataractes ont pris le contrôle du match vendredi contre le Phoenix et n'ont pas perdu de temps pour s'inscrire à la marque.

9e gain de suite des Cataractes contre le Phoenix

Malgré une belle bataille livrée par les jeunes joueurs du Phoenix, les hommes de Stéphane Julien ont dû s'avouer vaincus vendredi soir à Shawinigan face à une équipe plus mature et expérimentée.
Sans trois éléments importants, les Sherbrookois tentaient de poursuivre leur belle séquence de sept victoires en neuf rencontres. La mauvaise nouvelle? Les Cataractes visaient un neuvième gain en autant de matchs. Résultat? Victoire de 4 à 2 des locaux.
« On a semblé laisser nos jambes à Rimouski, a confié le pilote Stéphane Julien. On ne patinait pas autant, surtout en première période. La maturité a eu le dessus sur notre manque d'expérience. On a commis deux erreurs en troisième période, ce qui a causé notre perte. On se faisait souvent enlever la rondelle par un adversaire plus fort physiquement. »
« On ne peut pas se permettre de faire de mauvaises passes comme ça et de commettre autant d'erreurs, surtout pas contre les Cataractes », estime Johnatan Legault.
Des Cataractes en contrôle
Dès les premiers instants, les Cataractes ont pris le contrôle du match en marquant à la deuxième minute de jeu grâce à un tir bas de Justin Bernier.
Brendan Cregan s'est montré brillant devant la cage sherbrookoise, mais n'y pouvait rien devant le tir du jeune espoir Samuel Girard, qui a vu la rondelle dévier sur son coéquipier Samuel Guilbault en deuxième période. Luke Green purgeait alors l'une de ses deux punitions obtenues durant sa soirée de travail.
« On n'est pas contents du résultat, mais on a bien joué en général étant donné les circonstances. On aurait tout de même pu gagner », a avancé Cregan.
Il ne restait que 36 secondes à jouer au second vingt lorsque le défenseur Alexander Krief a surpris Mikhail Denisov avec un laser dans la partie supérieure.
S'estimant chanceux de n'avoir qu'un écart d'un but à combler après 40 minutes, le Phoenix a amorcé le troisième tiers avec détermination.
Grâce à une passe flottante de Luke Green, Julien Pelletier s'est amené seul devant Denisov pour ainsi niveler la marque.
Mais la logique a été respectée. Les Cataractes ont repris les devants grâce à Dennis Yan, qui a non seulement marqué le but gagnant, mais aussi le but d'assurance.
« On croyait en nos chances jusqu'à la fin, a affirmé l'entraîneur sherbrookois. À 2-2, on a eu nos occasions de marquer, mais je sentais mes joueurs un peu nerveux. »
« Le mot d'ordre était simplement de continuer de jouer de la même façon, a souligné l'entraîneur des Cataractes, Claude Bouchard. On était en contrôle, tout allait bien. »
Encore blessé à la jambe, Nicolas Poulin manquait à l'appel chez les Oiseaux, tout comme le nouveau venu Cody Donaghey, qui devait quitter Charlottetown vendredi pour rejoindre le Phoenix. Marek Zachar a aussi été retiré de l'alignement quelques minutes avant la rencontre à cause d'une douleur à l'aine.