Les Sags ont remporté un cinquième match de suite à domicile samedi.

5e victoire de suite pour les Sags à domicile, 5 à 2 contre le Phoenix

À l’approche des séries, les joueurs des Saguenéens sont à l’aise à la maison. Après avoir effectué une remontée, ils ont remporté samedi un cinquième match de suite à domicile, 5-2 sur le Phoenix de Sherbrooke, devant 3637 spectateurs au centre Georges-Vézina.

Les choses ont toutefois déboulé rapidement pour les locaux qui ont cédé deux fois en quatre minutes en début de match. Bailey Peach a ouvert le bal d’un tir sur réception en avantage numérique. Il s’est retrouvé seul à l’embouchure du filet d’Alexis Shank parce que tout juste avant, Justin Ducharme a bloqué un tir, ce qui ne lui a pas fait de bien du tout. Puis, alors qu’un quatre contre trois prenait fin, Samuel Poulin a habilement servi Félix Robert, ce qui n’a laissé aucune chance à Alexis Shank. 

Après avoir été doublés 14-7 dans la colonne des tirs en première, les Sags ont rebondi au second engagement se faisant beaucoup plus insistants en territoire adverse, ce qui a mené à trois buts. Artemi Kniazev a finalement inscrit les locaux à la marque sur un tir de la pointe qui a changé de trajectoire sur le défenseur du Phoenix avant de battre Thommy Monette. Les Chicoutimiens ont ensuite écoulé une infériorité numérique de quatre minutes au cours de laquelle Justin Ducharme a bien failli marquer l’un des plus beaux buts de la saison, ce qui a tout de même mené à une pénalité. Liam Murphy, qui en première avait éprouvé toutes sortes de problèmes avec un patin, a créé l’égalité d’un tir qui s’est faufilé entre les jambières du gardien du Phoenix. Ce dernier a ensuite commis une bourde monumentale avant la fin de l’engagement. Justin Ducharme a intercepté sa passe avant d’inscrire le plus facile de ses 28 buts cette saison pour permettre aux siens de prendre les devants. Fait un peu cocasse, Monette a fracassé son bâton et comme il a franchi la ligne rouge en le faisant, il a été forcé de céder sa place à Dakota Lund-Cornish qui a terminé la deuxième période devant le filet du Phoenix. 

Xavier Labrecque a ensuite marqué le toujours très important but d’assurance en début de troisième période, profitant du trafic devant Thommy Monette. Les Sags ont donné des chances en or avec l’avance en fin de match, dont deux échappées, mais ont tout de même tenu le coup sans trop de problème. Justin Ducharme a complété le pointage après un bel échange en avantage numérique. Après avoir été frappé solidement en deuxième période, Samuel Houde s’est fait complice sur quatre buts des siens dans cette 33e victoire cette saison. 

«On aurait dit en première période qu’on s’était couchés à 2h du matin et pas eux. Par contre, mentalement, on s’est accrochés. On devait finir la période comme ça et repartir à zéro, ce qu’on a fait en deuxième. Quand tu restes là mentalement, de bonnes choses vont arriver. Oui on a profité d’un ‘‘break’’ sur le troisième but, mais on l’a quand même provoqué. Ça se peut que ça aille moins bien, mais tu dois rester dedans mentalement même si ça ne marche pas. C’est ce qu’on a fait et c’est ce qui me rend satisfait et content de la performance», a confié l’entraîneur-chef Yanick Jean dans son point de presse, se montrant satisfait du comportement des siens en fin de rencontre. 

«C’était un autre scénario à la maison pour nous. On avait pris les devants contre Shawinigan et on a trouvé le moyen de gagner. Là, l’adversaire a pris les devants. On devait trouver un moyen de gagner et on l’a fait. On est revenus. Oui ça nous donne confiance, de noter le pilote des Bleus dont les troupiers n'ont permis qu'un seul but en sept situations en désavantage numérique. J’ai trouvé qu’on a bloqué beaucoup plus de lancers que lors des derniers matchs. On a été beaucoup plus efficaces avec nos bâtons également. Ils ont eu beaucoup de chances de marquer, mais il y en a beaucoup d’autres qu’on a réussi à sauver avec un bâton bien placé à la toute fin.»

Il ne reste plus que deux matchs à domicile pour les Sags, le 13 mars, face aux puissants Voltigeurs de Drummondville, puis deux jours plus tard contre les Cataractes de Shawinigan. Ils seront sur la route la semaine prochaine, à Rimouski, Sherbrooke et Victoriaville.

Le gardien Thommy Monette a fait cadeau d'un but à Justin Ducharme en fin de deuxième période.

Chaise musicale devant le filet du Phoenix

Les séries approchent également chez le Phoenix de Sherbrooke et avec six matchs à disputer, l’entraîneur-chef Stéphane Julien a encore aucune idée de l’identité de son gardien partant pour le premier match éliminatoire. Après une cinquième défaite des siens, 5-2 face aux Sags, il avouait avoir un peu l’impression que Thommy Monette et Dakota Lund-Cornish jouaient à qui perd gagne devant le filet

«Depuis les Fêtes, nos défenseurs, c’est plus compliqué. Nos gardiens, c’est très compliqué. On joue à la chaise musicale», de convenir Stéphane Julien. On a donné la chance aux deux et on joue à la chaise musicale. Comme entraîneur, ce n’est pas rassurant.

«Je ne pense pas que ce soit un problème si mental. Nos défenseurs sont jeunes et font trop d’erreurs, mais nos gardiens ne sont pas capables de nous garder dans les matchs», d’admettre l’entraîneur, indiquant que le même scénario s’était reproduit la veille à Baie-Comeau. «C’est pas mal la même histoire à tous les matchs», a-t-il laissé tomber. 

«On leur a donné un peu en deuxième, a-t-il estimé sur la défaite face aux Sags. 

«Sur le premier, ils ont travaillé. Le deuxième, c’est un revirement dans notre territoire et on ne prend pas nos hommes devant le filet. Le troisième but, notre gardien l’a échappé. Ça nous a un peu coupé les jambes», d’admettre Stéphane Julien, notant un manque d’opportunisme en troisième période. 

Depuis plusieurs semaines, la troupe de Stéphane Julien est assurée de terminer au 3e rang de la conférence de l’Ouest, ce qui lui donnera l’avantage de la glace en première ronde des séries. Ça fait également plusieurs semaines que les matchs du Phoenix n’ont plus d’impact sur le classement.  «C’est dur comme entraîneur, a-t-il avoué. On essaie de trouver des motivations internes, mais ce n’est pas toujours évident. Je ne crois pas à ça de cliquer des doigts et que ça commence demain. On ne joue pas de mauvais matchs, mais il y a toujours un petit quelque chose qui nous fait perdre. On aimerait jouer des matchs de 60 minutes beaucoup plus solide, mais ce n’est pas le cas. 

«On se bat un peu avec nous-mêmes en ce moment individuellement. Tant que nous n’aurons pas retrouvé notre confiance, ça va être plus difficile. Il reste six matchs alors on espère la retrouver rapidement», de souhaiter Stéphane Julien. 

+
POINTES DE PLUME

• Le webdocumentaire mis en ligne vendredi sur le plus récent voyage des Sags dans les Maritimes a déjà été vu par plus de 10 000 personnes. 

• Le Phoenix pourrait bien obtenir sa plus grande récolte de points de sa jeune existence qui a débuté en 2012. L’an dernier, la formation de l’Estrie avait amassé 78 points. Malgré la défaite face aux Sags, le Phoenix a jusqu’à maintenant amassé 71 points avec encore six matchs à disputer. 

• Joueur défensif du mois de février, Artemi Kniazev a également remporté le vote populaire pour mettre la main sur la coupe Chicoutimi Chrysler. En plus de ses cinq passes, le défenseur russe a joué les héros deux fois en prolongation. En offensive, le titre est allé à une autre recrue, Théo Rochette qui a récolté neuf points, dont trois buts, en dix rencontres. Le défenseur Gabriel Villeneuve a quant à lui été nommé étudiant du mois, lui qui étudie en économie de gestion. 

• L’ancien des Élites de Jonquière Charles-Édouard Drouin a marqué son premier but dans la LHJMQ samedi dans une victoire des Voltigeurs de Drummondville 4-1 sur les Foreurs à Val-d’Or. Après avoir obtenu une passe sur le premier but des siens, l’attaquant de 17 ans a permis aux Voltigeurs de prendre une avance de 3-1 en début de troisième période, ce qui lui a permis d’obtenir la première étoile. Charles-Édouard Drouin avait débuté la saison avec les Élites avant d’être rappelé par les Voltigeurs à la période des Fêtes. 

• Hendrix Lapierre a effectué un retour au jeu samedi après avoir raté un peu plus de trois semaines en raison d’une commotion cérébrale. Il n’a pas participé à la feuille de pointage, obtenant tout de même quatre tirs. 

• L’ancien défenseur des Sags Gilbert Delorme a été établi comme 34e meilleur joueur de l’histoire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec par un comité d’experts. Ce top-50 est l’une des manières de souligner le 50e anniversaire de la LHJMQ et les positions 31 à 40 ont été dévoilées samedi. Delorme est l’un des deux seuls défenseurs de l’histoire à avoir récolté au moins 100 points dans deux saisons, soit en 1979-80 et 1980-81. En 213 rencontres, le choix de première ronde en 1978 a amassé 277 points. Il a ensuite joué une dizaine d’années dans la Ligue nationale, notamment avec les Canadiens de Montréal. Delorme a été intronisé au Temple de la renommée de la LHJMQ en mars 2010. Zachary Fucale, Tim Bernhardt, Alexandre Daigle, Robert Picard, Robert Desjardins, Pierre Lacroix, Claude Verret, Claude Giroux et Martin Lapointe composent le reste des positions 31 à 40. 

• Les Huskies de Rouyn-Noranda ont signé une 24e victoire consécutive samedi soir en doublant les Mooseheads d'Halifax 8-4 à domicile. Ils ne sont plus qu'à une seule victoire du record de 25 détenu par les Éperviers de Sorel de 1973-74. Les Abitibiens auront l'occasion d'égaler le record mercredi à Shawinigan.