Le Phoenix surfe sur une belle séquence en empochant un septième point sur une possibilité de huit lors des quatre derniers matchs.

Phoenix : Guay célèbre son retour avec un premier but

En affrontant une équipe n’ayant pas gagné à ses 12 dernières sorties, le Phoenix avait la pression de ne pas échapper les deux précieux points contre les Sea Dogs de Saint-John, derniers au classement. Grâce au premier but de la carrière junior de Patrick Guay, les Sherbrookois peuvent dire mission accomplie. Avec cette victoire de 6 à 2, les hommes de Stéphane Julien ont ainsi empoché un septième point sur une possibilité de huit à leurs quatre dernières parties.

La recrue Patrick Guay effectuait un retour au jeu après avoir guéri une blessure à la jambe lors du dernier mois. De quoi soulager encore plus le choix de première ronde du Phoenix en 2018.

« J’avais hâte de rejouer, a avoué Patrick Guay. J’étais bien préparé. Je suis content d’avoir réussi mon retour au jeu. Au début de la saison, je me mettais une pression inutile sur les épaules. Ce but me fera du bien. Je sais que je vais encore me mettre de la pression, comme tous les joueurs de hockey en fait, mais je vais continuer de travailler fort et la rondelle entrera encore dans le filet, comme ce soir! Honnêtement, je me sentais bien sur la glace, mais j’ai dû m’ajuster à nouveau au rythme de jeu. »

« Pat jouait quand même du bon hockey lors de ses sept autres parties disputées avant d’être blessé, précise l’entraîneur Stéphane Julien, mais ce but lui fera beaucoup de bien. Il n’a pas joué depuis quatre ou cinq semaines et ça lui donnera la confiance dont il avait besoin. »

Domination totale

Le Phoenix n’a jamais vraiment été menacé vendredi soir au Palais des sports. Alex-Olivier Voyer a été le premier à s’inscrire à la marque grâce à son neuvième but en cinq parties.

Félix Robert a doublé l’avance en première période et Robbie Burt a offert un but aux visiteurs à leur deuxième tir du match sur une échappée au deuxième vingt.

Taro Jentszch a ensuite redonné un coussin de deux buts aux Oiseaux et c’est à ce moment que Patrick Guay a fait lever la foule en troisième période.

« C’était un match un peu frustrant parce que notre équipe a un grand potentiel et on ne jouait pas assez bien à notre goût contre la pire équipe du circuit, rappelle Bailey Peach, qui a obtenu deux mentions d’aide. Il a fallu s’ajuster après avoir joué contre des équipes de haut de classement dernièrement. La première période a été excellente, mais on a connu une baisse de régime par la suite. L’une des meilleures nouvelles de la soirée est certainement le but de Pat. Je connais l’effet d’un premier but dans la LHJMQ quand on est un joueur repêché en première ronde et j’étais très heureux pour lui. Il effectuait un retour au jeu et il a raison d’être fier. »

Jérémy Jacob a déjoué pour une deuxième fois Thommy Monette, qui a effectué 18 arrêts dans la victoire.

Édouard St-Laurent a complété la marque, tout comme Bobby Dow dans un filet désert.

« Même si l’on affrontait une équipe de bas de classement, ces deux points empochés valent beaucoup à la fin de la saison, soutient Guay. C’est une belle victoire d’équipe pour nous et c’est ce qui me console, puisque sans ma blessure je serais aujourd’hui aux Championnats mondiaux des moins de 17 ans. »

Alexandre Joncas a quitté le match, victime d’une blessure après avoir encaissé une sévère mise en échec. Marc-Antoine Pépin et Mirco Fontaine ont été rappelés pour la partie de samedi à Shawinigan.

« Les Sea Dogs sont gros, ils frappent fort, mais on est restés concentrés sur notre jeu », constate Peach

« Saint-John n’a que deux victoires en 22 parties et ces matchs sont toujours les plus difficiles à gérer pour un entraîneur, ajoute Julien. On a joué une belle première période et le jeu physique a ensuite déconcentré notre équipe : les punitions ont enlevé le rythme obtenu plus tôt par notre équipe, mais on a retrouvé notre focus par la suite. »

Le gardien sherbrookois Alex D’Orio a pour sa part été bombardé de 38 tirs.

« J’ai tout vécu à St-John depuis mon arrivée. C’est bon que je puisse vivre ça dans le junior. Si ça arrive chez les professionnels, je serai prêt pour ça. On a eu une très bonne saison à mes débuts, mais ce fut plus difficile par la suite. Ce soir, on disputait une troisième partie en trois jours et plus la soirée avançait, meilleurs nous étions. »