Le dernier match entre les Tigres et le Phœnix s’est soldé par un gain de 4-3 des Félins. Maxime Comtois avait marqué le 3e but de son équipe.

Phoenix : bien se relever

La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute. C’est l’adage que tentera d’appliquer le Phœnix de Sherbrooke contre ses grands rivaux de Victoriaville vendredi au Colisée Desjardins.

La dernière défaite du Phœnix mardi, 4-0 aux mains de l’Armada de Blainville-Boisbriand, a mis fin à une séquence de neuf matchs avec au moins un point pour les Sherbrookois. Cette séquence leur a permis de remonter au 9e rang du classement général à seulement sept points du tout premier rang.

« On en a parlé beaucoup à l’entraînement, confirme Stéphane Julien, entraîneur-chef. On veut revenir à ce qu’on faisait durant notre séquence de neuf matchs. La dernière rencontre n’a pas été une catastrophe non plus, mais c’était une bonne leçon de hockey. On peut s’en sortir avec les deux points parfois, mais pas contre les bonnes équipes comme Rimouski, Blainville ou Québec. »

Le danger est toutefois bien présent vendredi puisque la campagne en est une de séquences pour le Phœnix qui a connu un passage à vide de sept revers plus tôt cette saison. Pas question de retomber dans la spirale pour Stéphane Julien, et quoi de mieux qu’un match contre de grands rivaux pour obtenir le meilleur de son équipe.

« Je veux que les joueurs donnent un meilleur effort, admet-il. On s’attend à un match chaudement disputé et très physique. »

Meilleurs que leur fiche

Les Tigres pointent au 13e rang du classement général avec une fiche tout juste supérieure à. 500. Stéphane Julien met toutefois en garde qu’il s’agit d’une équipe beaucoup plus dangereuse qu’elle n’y paraît.

« Ils ont les Abramov, Comtois, Phelan et Kosorenkov, ce sont des gamechangers selon moi, indique Julien. On dirait qu’ils ne jouent pas et en deux minutes, ils ont marqué deux buts. Ils sont capables de faire la différence. »

Les Tigres ont d’ailleurs remporté deux des trois duels entre les deux équipes cette saison. Le dernier match s’est soldé par un gain de 4-3 des Félins face au Phœnix. Vitalii Abramov avait marqué son premier but dans son nouvel uniforme. Le Phoenix a lancé 54 fois sur le filet de Tristan Côté-Cazenave.

« J’ai été satisfait de notre dernier match contre les Tigres, mentionne Stéphane Julien. Alexeyev avait eu trois chances en prolongation. On aurait pu gagner ce match-là. »
Cregan devant le filet

Le système au mérite se poursuit devant le filet. Evan Fitzpatrick ayant subi la défaite face à l’Armada, c’est Brendan Cregan qui aura le mandat de contenir la force de frappe des Tigres.

Ce sera l’occasion de se racheter pour Cregan qui avait alloué trois buts en 12 lancers à sa seule sortie face aux Tigres le 8 octobre dernier, il avait été retiré de son filet en début de deuxième période. En 14 matchs cette saison, le natif d’Halifax a conservé une moyenne de buts alloués de 2,82 et un pourcentage d’efficacité de. 906. Il a signé sept victoires.

Le match commence à 19 h au Colisée Desjardins de Victoriaville.