Le Phœnix a mis fin à une vilaine séquence de quatre défaites en battant l’Armada de Blainville-Boisbriand 3-2 dimanche après-midi.

Phœnix : Une revanche apaisante contre l’Armada

Après deux gênants revers dans le dernier mois contre l’Armada de Blainville-Boisbriand, le Phœnix a enfin pu prendre sa revanche en ne laissant pas filer son avance, cette fois.

Les Sherbrookois ont bravé la tempête dimanche en ramenant deux précieux points de leur téméraire voyage à Boisbriand grâce à une victoire de 3 à 2. 

Un gain qui permet aux hommes de Stéphane Julien de retrouver leur confiance en mettant fin à une séquence de quatre défaites de suite. Le Phœnix s’approche ainsi à un maigre point de la neuvième place occupée par les Saguenéens de Chicoutimi. 

« Cette victoire était importante pour nous, confirme l’attaquant Félix Robert. On venait de subir quatre revers de suite et on disputait un troisième match en trois jours. Ce soir, on ne voulait pas l’échapper. »

Il faut avouer que les visiteurs ont profité des largesses du gardien Samuel Boileau, rapidement retiré du match après avoir accordé deux mauvais buts sur cinq lancers.

Alex-Olivier Voyer a été le premier à tirer profit des erreurs du jeune Boileau, qui en est à ses premiers miles dans la LHJMQ. Le vétéran du Phœnix a recueilli une rondelle qui aurait facilement pu être immobilisée par le gardien de l’Armada pour ensuite la remettre à Benjamin Tardif, qui ne pouvait rater une aussi belle occasion. 

Jacob Rabouin a marqué son premier but en carrière dans le junior majeur sur un tir plutôt inoffensif et Brendan Cregan, l’ancien portier du Phœnix, est venu en relève à Boileau.

« Notre gardien n’a pas joué beaucoup dernièrement et arrivait des rangs collégiaux, informe l’entraîneur de l’Armada, Bruce Richardson. En général, on avait un jeune alignement. J’ai senti Sam nerveux et je tenais à l’envoyer devant le filet cet après-midi pour donner une petite pause à Cregan, qui a été beaucoup utilisé depuis son arrivée avec nous. »

Après seulement neuf secondes de jeu en deuxième période, Simon Pinard a réduit l’écart à un but, mais Félix Robert a utilisé toute sa vitesse en désavantage numérique pour s’échapper et déjouer une première fois Cregan : 3-1 Sherbrooke. 

Malgré la tentative de remontée amorcée par Simon Pinard, qui a marqué son deuxième du match en troisième période, le Phœnix a tenu le coup jusqu’à la toute dernière seconde. 

« On savait que c’était possible de revenir de l’arrière comme on l’avait fait les deux dernières fois, indique Pinard. Avec une meilleure présence au filet et plus de tirs au but, on aurait pu gagner. »

Le gardien sherbrookois Dakota Lund-Cornish a connu une belle sortie en bloquant 25 des 27 tirs dirigés vers lui. Cregan a quant à lui limité les dégâts grâce à 26 arrêts sur 27 lancers. 

« Je sentais que mes joueurs voulaient sortir de leur torpeur et ils ont réussi à le faire d’une brillante façon. Il n’y avait pas de sentiment de panique, mais on devait en gagner une pour retrouver notre confiance », résume Stéphane Julien.

En vitesse

Bailey Peach et Alex Reid en sont venus aux coups à la fin du premier vingt. Plusieurs bonnes droites ont été portées lors de cette bataille, qui n’a toutefois pas fait de gagnant évident. 

***

Jaxon Bellamy, Bobby Dow et Alexandre Joncas, tous blessés, manquaient à l’appel dans le clan sherbrookois lors des trois matchs du week-end. 

***

Joe Veleno et les Voltigeurs de Drummondville ont offert une leçon de hockey au Phœnix de Sherbrooke samedi après-midi au Palais des sports. Les hommes de Steve Hartley, qui visent la Coupe du Président, ont rapidement pris les commandes de la partie pour ainsi l’emporter par la marque de 6 à 1. Le Sherbrookois Mirco Fontaine des Cougars du Collège Champlain avait été rappelé pour l’occasion.

***

Le Phœnix reviendra au Palais des sports vendredi en y affrontant les Foreurs de Val-d’Or avant d’entreprendre son deuxième et dernier voyage de la saison dans les Maritimes. Il s’agira du premier match de l’ancien Cantonnier de Magog Marshall Lessard à Sherbrooke depuis son entrée dans la LHJMQ, après les Fêtes.