Le Victoriavillois Phillip Danault a connu un bon départ avec le Canadien samedi soir, même si sa nuit de sommeil a été de très courte durée.

Phillip Danault se souviendra longtemps du 27 février 2016

Phillip Danault a vécu beaucoup d'émotions en l'espace de 24 heures et il aurait probablement connu une journée parfaite s'il avait pu marquer un but face aux Maple Leafs de Toronto. Mais s'il joue avec la même détermination et l'efficacité qu'il a démontrées samedi, ce premier but avec sa nouvelle équipe ne devrait pas tarder.
Malgré une nuit presque blanche, lors de laquelle il a dormi pendant à peine 45 minutes, Danault a affiché beaucoup d'énergie. Le trio qu'il formait en compagnie de Paul Byron et de Jacob De La Rose n'est d'ailleurs pas passé inaperçu aux yeux de l'entraîneur-chef Michel Therrien.
Ni aux yeux des spectateurs, en fait, puisque le nom de Danault a été inscrit sur l'alignement de départ.
« Danault a été très bon. Dans les mises en jeu il a été dominant et j'ai adoré ce trio à cinq contre cinq. Il a été bon pour tuer les punitions. C'a été une journée spéciale pour lui, et aussi sa famille et son entourage. Il va s'en souvenir longtemps. On a voulu le mettre sur l'alignement de départ pour envoyer un petit clin d'oeil à son entourage et à lui. Il a connu une bonne performance », a loué Therrien.
Danault, qui a gagné 15 de ses 19 mises en jeu, a admis avoir apprécié le geste de Therrien de lui permettre d'amorcer la rencontre sur la glace.
« Je ressentais beaucoup de papillons pendant l'hymne national, a affirmé l'attaquant de 23 ans, qui a joué pendant plus de 14 minutes. Je suis content que Michel m'ait mis dans la formation partante. Ça m'a permis de prouver ce que je pouvais faire dès le début et de dérouiller mes jambes. »
Danault s'est dit honoré de porter l'uniforme du Canadien, et il a affirmé avoir vécu un moment inoubliable en jouant au Centre Bell dans l'uniforme tricolore. Plus tôt cette saison, il faisait partie des « méchants » puisqu'il avait foulé la glace montréalaise dans le chandail des Blackhawks de Chicago.
D'ailleurs, Danault a admis qu'il avait ressenti un peu de déception, au départ, en apprenant qu'il allait quitter les Blackhawks. Mais après avoir réalisé que les transactions font partie intégrante du hockey, il assure qu'il était heureux de passer au Canadien.
« C'était une première ici avec les fans de mon bord, et c'était vraiment unique. C'est un sentiment que je n'oublierai jamais. »
Ce sentiment a été amplifié par la présence de plusieurs membres de sa famille et de proches, bien qu'il ne soit pas sûr du nombre exact.
« Il y avait beaucoup de monde, et probablement des chums qui n'ont pas pu me le dire parce que j'ai fermé mon cellulaire les deux derniers jours. Je suis sûr qu'il y avait beaucoup de monde pour moi et je l'apprécie. »
Danault s'est par ailleurs dit satisfait de sa performance, mais il ne semble pas du type à vouloir se reposer sur ses lauriers.
« Je voulais laisser une bonne impression, mais ce n'est pas seulement avec un match qu'on y arrive. Il va falloir le faire tous les soirs », a-t-il fait remarquer.
« Ce soir, je voulais prouver que mon jeu défensif était super bon, et je pense que j'y suis arrivé. Je suis aussi capable d'amener de l'offensive, et j'ai de bons ailiers avec Byron et ''Rosy'' qui donnent beaucoup de vitesse. »