Les activités de la LHMAAAQ sont sur pause pour deux semaines.
Les activités de la LHMAAAQ sont sur pause pour deux semaines.

Pause de deux semaines dans la LHMAAAQ : les Cantonniers avaient vu venir le coup

Jean-Guy Rancourt
Jean-Guy Rancourt
La Tribune
L’annonce de la suspension des activités de la Ligue midget AAA du Québec par la direction du circuit n’a pris personne par surprise chez les Cantonniers de Magog.

La suspension des camps de sélection des 15 équipes de la ligue est devenue inévitable avec la décision du gouvernement du Québec de retarder au 14 septembre la reprise des activités de sport-études. Rappelons que toutes les équipes du circuit Yanick Lévesque sont associées à des programmes sport-études même s’il s’agit d’une ligue civile. 

Ce n’était donc pas l’état de choc dans le camp magogois. 

«C’est décevant pour les gars, c’est bien évident. Je penses aux recrues qui brûlent d’impatience de faire leurs preuves dans des parties qui auront un enjeu.  Cependant, quand on leur a expliqué que c’était préférable de prendre du recul pour repartir sur des bases solides et sécuritaires, ils ont tous adhéré. D’ailleurs, pour être bien franc, je pense qu’ils voyaient ça venir. C’était impossible de ne pas avoir entendu parler du report des activités des activités sport-études. C’était la manchette au Québec depuis une couple de jours», explique l’entraîneur Félix Potvin.

Celui-ci est très confortable avec la décision du gouvernement du Québec. 

«Ce serait facile de critiquer, mais dans les faits, cette décision est pour nous donner toutes les chances de jouer au hockey dans un environnement sécuritaire. On ne peut pas être contre ça. Juste un peu de patience et on retournera sur la glace», soutient Potvin.

Deux fois plutôt qu’une

Le vétéran Mathis Dufour a vite mis la déception de côté, confirmant du même coup les dires de son entraîneur. 

«Ça fait quand même deux fois en moins de six mois qu’on nous dit de sortir de la patinoire. Au mois de mars en pleines séries éliminatoires et maintenant alors qu’on approchait du début de la saison. Je comprends quand même la situation et si c’est le compromis qu’il faut faire, c’est-à-dire arrêter pour deux semaines, pour retourner dans le feu de l’action de façon définitive, c’est bien correct», confie le hockeyeur magogois.

Dufour a hâte de remplir son rôle de vétéran auprès des nouveaux-venus. «La saison dernière j’ai grandement profité des conseils et de la générosité des vétérans. Ils ont été des modèles pour moi. Je veux me rappeler comment ils agissaient avec les plus jeunes comme moi et exercer à mon tour le même leadership cette saison. C’est une autre raison pour laquelle j’avais hâte que ça commence pour vrai», d’ajouter Dufour.

Le hic, c’est qu’il est quand même difficile à l’heure actuelle de savoir à quoi ressemblera la prochaine saison de la Ligue midget AAA du Québec. 

«Je ne crois pas que le calendrier se mettra en branle avant la mi-octobre. Est-ce qu’on jouera jusqu’aux Fêtes seulement à l’intérieur de notre section, c’est une possibilité. Il y en a d’autres. Je sais que la direction de la ligue a plusieurs scénarios devant elle et qu’elle fera tout ce qui est possible, sans surtaxer les joueurs, pour nous donner un calendrier qui s’approchera à ce que nous aurions eu en temps normal pour ce qui est du nombre de parties à jouer. Espérons que la COVID-19 n’aura pas d’autres mauvaises surprises», a mentionné Félix Potvin.

Des zéros au tableau

Disputant quatre rencontres sur la route en fin de semaine pour mettre un terme à leur calendrier préparatoire, les Cantonniers ont bien fait avec deux victoires et deux verdicts nuls, ce qui leur procure un dossier de sept  victoires, trois verdicts nuls et deux revers.  Les Magogois ont vaincu le Phénix d’Esther-Blondin 1-0 et annulé 2-2 contre cette même équipe, avant d’inscrire deux autres blanchissages à Saint-Hyacinthe contre les Gaulois, soit un gain de 2-0 et un match nul de 0-0.

Loic Morin a signé deux blanchissages pour les Cantonniers, l’autre étant l’oeuvre de Louis-Félix Charrois. Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, Loic Morin a inscrit quatre blanchissages en cinq sorties en joutes préparatoires de 30 minutes comme le veut la phase 5 de Hockey Québec.

«On a un heureux problèmes sur les bras, fait valoir Félix Potvin. Avec Rémi (Delafontaine) qui a quitté pour le camp d’entraînement des Saguenéens de Chicoutimi, nous avons trois gardiens qui sont de calibre pour le midget AAA. J’aimerais que ce soit ce qui se produise. Si Rémi revient à Magog, je vais tout faire pour en placer un avec une autre équipe de la ligue. Les trois méritent de jouer. Loic a tout arrêté depuis le jour un des joutes préparatoires et Louis-Félix, qui a seulement 15 ans, ne cesse d’impressionner. Et on sait de quoi Rémi est capable. On va attendre pour voir ce qui se passera avec Rémi à Chicoutimi», souligne Potvin.

Celui-ci a aussi confirmé que le jeune arrière-garde Eloi Bourdeau, 15 ans, avait mérité un poste avec l’équipe. Les prochains jours seront déterminants pour d’autres joueurs selon ce qui se passera dans les camps d’entraînement de la LHJMQ. Les Cantonniers ont six joueurs dispersés dans ces camps. Cependant, le défenseur Charles Poirier, qui avait été réclamé par les Cataractes de Shawinigan, a déjà été libéré par la formation magogoise.