Jocelyn Thibault n’a pas été le directeur général le plus actif durant la période de transactions, mais les amateurs ne perdent rien pour attendre.

Pas d’aubaines « incroyables » pour le Phœnix

SHERBROOKE — Jocelyn Thibault attendait les aubaines lors de la dernière période de transactions, mais s’est finalement rendu compte que les directeurs généraux ne magasinaient pas au Dollarama cette année.

« Il n’y avait pas d’aubaines incroyables qui auraient pu aider à améliorer l’équipe pour les prochaines saisons et immédiatement. On en a tout de même profité pour obtenir quelques bons choix au repêchage et grâce à une banque intéressante, on aura plus d’outils pour mieux travailler lors du prochain repêchage entre autres. »

Il faut donc s’attendre à voir le directeur général du Phœnix être plus actif en juin lors de la séance de sélections 2019. Thibault aura alors la possibilité d’utiliser ces choix pour repêcher de jeunes espoirs et surtout, pour acheter des joueurs d’expérience à des équipes qui ne viseront pas les grands honneurs.

Notons que deux choix de deuxième tour ont été offerts par les Remparts de Québec pour l’ancien Phœnix Édouard St-Laurent.

Même s’il n’a pas été le DG le plus actif du circuit lors des dernières journées de la période de transactions, qui s’est terminée dimanche midi, Jocelyn Thibault a tout de même ajouté un défenseur de 20 ans à son alignement, Michael Kemp. En retour, il a offert à l’Armada de Blainville-Boisbriand son choix de septième ronde en 2019 qu’il avait reçu lors de la transaction impliquant le gardien Brendan Cregan.

« Notre but était d’obtenir les services d’un vétéran de 19 ou 20 ans à la ligne bleue. Il viendra ainsi stabiliser notre jeune défensive, surtout composée de joueurs de 17 ans. Nous étions très jeunes en défensive malgré le noyau de qualité sur lequel notre club pouvait compter. Et avec la perte de Jaxon Bellamy (coupé au genou) et d’Alexandre Joncas (commotion cérébrale), le besoin devenait encore plus pressant », soutient-il.

En quatre saisons avec l’équipe de sa région natale, Michael Kemp a obtenu 29 points en 125 parties.

« Il a disputé des parties importantes et possède une belle feuille de route dans le circuit. On continuera de faire confiance aux jeunes afin de bien les développer, mais son ajout nous permet d’ajouter de la profondeur. »

De la compétition devant les buts

L’arrivée d’un jeune gardien de but est une autre bonne nouvelle selon le DG sherbrookois. Dakota Lund-Cornish pourrait en surprendre plus d’un.

« Les rapports reçus sont très positifs. Notre ancien entraîneur des gardiens, Brad MacCharles, n’avait que de bons mots sur lui. Il a joué son midget AAA à Halifax et il demeurait dans l’ombre de Matthew Welsh à Charlottetown. Il n’a pas beaucoup joué encore dans le circuit et à 18 ans, il tenait à obtenir une chance de se faire valoir et on la lui donnera. Le prix payé (NDLRL : choix 4e ronde 2020 et de 9e ronde 2019) n’était pas exorbitant et le risque est bon. »

Lund-Cornish se battra pour le poste de premier gardien avec Thommy Monette d’ici le reste de la saison.

Avec le retour de Thomas Sigouin au prochain camp de sélection, le Phœnix comptera trois candidats au poste de numéro 1, sans oublier William Desmarais, Ethan Pearson, David Provencher et Alex Brousseau, qui espèrent mêler les cartes.

« On profitera d’une belle profondeur au poste de gardien de but. Plusieurs possibilités s’offrent à nous », rappelle Jocelyn Thibault.

Rappelons que pour créer une place de joueurs de 20 ans dans son alignement, le Phœnix avait échangé Brendan Cregan à l’Armada. Le Phœnix a aussi libéré un autre défenseur, l’Américain d’origine estonienne Dilan Savenkov.

« J’ai trouvé ça dommage de voir Dilan quitter l’équipe. On l’aimait beaucoup, mais avec la présence de plusieurs jeunes défenseurs, il trouvait qu’il n’avait pas beaucoup l’occasion de se prouver. Sa décision était décevante, mais on doit l’accepter. On espère qu’une autre équipe le sélectionne au ballotage pour qu’il puisse demeurer dans le circuit », admet Thibault, qui se dit très satisfait de l’équipe qu’il a sous la main.

« J’étais très à l’aise avec notre attaque, on a amélioré notre défensive et notre club s’est rajeuni devant le filet », résume-t-il.